Retour à la rubrique "Humour"

Monochrome Web : Site "Par & Pour Déficients Visuels"

Rubrique "Rire sur le web!" : Quelques contrepétries à ne pas rater...

1) - ""Le doigt dans le trou du fût, la main entre les Caisses." :
- "Le doigt dans le trou du cul, la main entre les fesses.".

2) - "Est-ce en riant de Saclay que vous menacez de l'abime notre belle terre?" :
- "Est-ce en client de Sa raie que vous menacez de la bite notre belle-mèrre?".

3) - "Cet enfant de Paris s'est effeminé." :
- "Cet enfant de Marie s'etait fait piner.".

4) - "Le matheux se servait en veinard de son pi pour l'appliquer au cas du rond." :
- Le matheux se servait en peinard de son vit pour l'appliquer au con du rat.".

5) - "Presentes élections..." :
- "Plaisantes érections...".

6) - "Le touriste admire l'écusson de la Suisse." :
- "Le touriste admire les suçons de la cuisse.".

7) - "le pont NEUF fait un bon soixante PIEDS." :
- "Le pompier fait un bon soixante neuf.".

8) - "Il a mis 4 jours a vidé ses douilles sur le crapaud." :
- "Il a mis 4 jours a vidé ses couilles sur le drapaud.".

9) - "La philanthropie de l'ouvrier charpentier." :
- "Les tripes en folie de l'ouvrier partant chier.".

10) - "Les berges de vendée." :
- "Les verges débandées.".

11) - "Les mutins passaient la berge du grand ravin." :
- "Les putins massaient la verge du grand rabin.".

12) - "Hôtel du Congre Debout et du Bon Coucher." :
- "Hôtel du Bougre de Con et du Con Bouché.".

13) - "A quoi bon me pousser pour que je vous trompe?" :
- "A quoi bon me trousser pour que je vous pompe?".

14) - "A vouloir aller plus vite que le son, vous risquez de vous briser la nuque." :
- "A vouloir aller plus vite que le con, vous risquez de vous briser l'anus.".

15) - "Accroupie sur la chaise, elle se chauffe le bras." :
- "Accroupie sur la braise, elle se chauffe le chas.".

16) - "Achète, que je rie!" :
- "Arrête que je chie!".

17) - "Admirable folle. Il ne lui manque que la paresse." :
- "Admirable parole. Il ne lui manque que la fesse.".

18) - "Admirez donc l'ecaille de ces moules." :
- "Admirez donc les couilles de ces males.".

19) - "Adjudant, faites bisser l'appel!" :
- "Adjudant, faites pisser la belle!".

20) - "Affaissant subitement son broc, le garçon laitier mouilla les fiches de la dactylo et chuta dans la jatte." :
- "Abaissant subitement son froc, le garcon laitier fouilla les miches de la dactylo et juta dans la chatte.".

21) - "Ah! Que j'envie votre brasse!" :
- Ah! Que j'embrasse votre vit!".

22) - "Ah, Monsieur, quel site a votre balcon!" :
- "Ah, Monsieur, quel bite a votre sale con!".

23) - "Allons ma fille, essuie ca vite et bien!" :
- "Allons ma fille, essuie sa bite et viens!".

24) - "Appréciez le tout de mon cru!" :
- "Appréciez le trou de mon cul!".

25) - "Après avoir débranché, il se laissa couler dans son bain." :
- "Après avoir découché, il se laissa branler dans son bain.".

26) - "Après avoir observé des piliers de mine, la femme de l'ingenieur affirme qu'un vieux veilleur ne peut etre un bon boiseur." :
- "Après avoir observé des milliers de pines, la femme de l'ingenieur affirme qu'un vieux voyeur ne peut pas etre un bon baiseur.".

27) - "Après l'anis allumé, le vent est trépidant!" :
- "Après l'anus a limer, le vit est très pendant!".

28) - "As-tu vu le curé ramener la nonne?" :
- "As-tu vu le curé ramoner la naine?".

29) - "Au bowling: Voulez-vous me placer les quilles de nouveau?" :
- "Au bowling: Voulez-vous me placer les couilles de niveau?".

30) - "Au couvent, le confesseur s'endort." :
- "Au couvent, le con des soeurs sent fort.".

31) - "Au Zambeze, les femmes sont belles et gentilles." :
- "Aux Antilles, les femmes sont belle et j'en baise.".

32) - "Aucun homme n'est jamais assez fort pour ce calcul." :
- "Aucun homme n'ejacule assez fort pour se calmer.".

33) - "Aujourd'hui, petite Marion, combien rapporta votre quête?" :
- "Aujourd'hui, petite Mariette, combien rapporta votre con?".

34) - "Aux sites de Bologne, je préfère les mines de Pompei." :
- "Aux bites de Sologne, je préfère les pines de mon pays.".

35) - "Avant de mettre mon ampoule a la douille, j'ai commencé par brancher son culot." :
- "Avant de mettre mon andouille a la poule, j'ai commencé par branler son cul chaud.".

36) - "Avez-vous entendu parler de ces mites qui courent sur les biches?" :
- "Avez-vous entendu parler de ces bites qui courent sur les miches?".

37) - "Barre se glisse sentencieusement dans la file de ses adeptes." :
- "Barre se glisse silencieusement dans la fente de ses adeptes.".

38) - "Bernard Pivot en a vu défiler, des bouquins, sur la Deux." :
- "Bernard Pivot en a vu défiler, des boudins, sur la queu.".

39) - "Bernard Tapie n'a pas toujours bonne presse mais s'y connait en foot." :
- "Bernard Tapie n'a pas toujours bonne fesse mais s'y connait en prout.".

40) - "Ce n'est pas quand vous fachez les élèves qu'il faut leur parler de la lecture." :
- "Ce n'est pas quand vous léchez les élèves qu'il faut leur parler de la facture.".

41) - "Ce petit camp n'est pas désagréable a là longue." :
- "Ce petit con n'est pas désagréable à la langue.".

42) - "Ce pignon a royale mine." :
- "Ce mignon a une royale pine.".

43) - "Ce que j'aime dans le clip de Madonna, c'est le son." :
- "Ce que j'aime dans le slip de Madonna, c'est le con.".

44) - "Ce roc est plein de confort." :
- "Ce con est plein de roquefort.".

45) - "Ce sont toujours les bons qui nous quittent..." :
- "Ce sont toujours les cons qui nous bitent...".

46) - "Celles qui n'aiment pas le Fabius veulent le mettre en l'air." :
- "Celles qui n'aiment pas le phallus veulent le mettre en biere.".

47) - "Ces demoiselles m'autorisent a prendre des ecus dans leurs bas." :
- "Ces demoiselles m'autorisent a prendre des culs dans leurs ebats.".

48) - "Ces macaques font malotrus." :
- "Ces matraques font mal au cul.".

49) - "Ces satins de jeunes mariées sont pudiques." :
- "Ces putains de jeunes mariées sont sadiques.".

50) - "Ces vastes fouilles n'ont donne que de vieux coutres." :
- "Ces vastes couilles n'ont donne que de vieux foutres.".

51) - "Lui qui était toujours rond n'avait pas un sou." :
- "Lui qui était toujours saoul n'avait pas un rond.".

52) - "Cet engin a roulettes est-il décapotable?" :
- "Cet engin a roupettes est-il décalotable?".

53) - "Cet hotel-restaurant propose des rillettes en fut." :
- "Cet hotel-restaurant propose des fillettes en rut.".

54) - "En lisant Racine ou Molière, je tricotais des épaulières." :
- "En lisant Racine ou Molière, je tripotais des écolières.".

55) - "En quittant le quai, le docker réclama un bidon." :
- "En quittant le con, le docker réclama un bidet.".

56) - "En se branchant avec ses fils, la standardiste découvre du son dans son cable." :
- "En se branlant avec ses fiches, la standardiste découvre du sable dans son con.".

57) - "Est-ce que les nouilles cuisent au jus de canne?" :
- "Est-ce que les couilles nuisent au cul de Jeanne?".

58) - "Et si je la fêtais à la messe, monsieur l'abbé?" :
- "Et si je la mettais à la fesse, monsieur l'abbé?".

59) - "Faire un feu de poutre." :
- "Faire un peu de foutre.".

60) - "Gentiment la petite Cosette nous a offert son jus." :
- "Gentiment la petite Josette nous a offert son cul.".

61) - "Grand-père, vous avez de la mousse à la pistache!" :
- "Grand-père, vous avez de la pisse à la moustache!".

62) - "Il court, il court, le furet!" :
- "Il fourre, il fourre, le curé!".

63) - "Il essaya vainement de prendre la flute de pan." :
- "Il essaya vainement de prendre la pute de flanc.".

64) - "Il est a la tête de l'Afrique." :
- "Il est a la fête de la trique.".

65) - "Il est arrivé à pied par la Chine." :
- "Il est arrivé à chier par la pine.".

66) - "Il est défendu aux dames patronnesses de quêter sur un pliant." :
- "Il est défendu aux dames patronnesses de péter sur un client.".

67) - "Il est défendu de scier dans le chantier." :
- "Il est défendu de chier dans le sentier.".

68) - "Il est émouvant de voir le pétardier derriere le char." :
- "Il est émouvant de voir le pétard chier derriere le dard.".

69) - "Il fallait bien du courage pour parvenir au but." :
- "Il fallait bien du bourrage pour parvenir au cul.".

70) - "Il faut au géneral un troupier pour forcer le pont." :
- "Il faut au géneral un pompier pour forcer le trou.".

71) - "Il faut brancher les colonnes." :
- "Il faut branler les cochonnes.".

72) - "Il faut de fortes bottes aux dames de la Piste." :
- "Il faut de fortes bittes aux dames de la Poste.".

73) - "Il faut etre peu pour bien diner." :
- "Il faut etre deux pour bien piner.".

74) - "Il faut faire attention à l'âge du vaccin." :
- "Il faut faire attention à l'axe du vagin.".

75) - "Il faut prendre les choses en riant." :
- "Il faut rendre les choses en priant.".

76) - "Il faut rassembler beaucoup de fonds pour former des cliques." :
- "Il faut rassembler beaucoup de cons pour former des flics.".

77) - "Il faut retrousser la culotte pour enfiler les patins." :
- "Il faut retrousser la calotte pour enfiler les putains.".

78) - "Il faut savoir tirer un trait d'un seul coup, explique l'arbaletrier." :
- "Il faut savoir tirer un coup d'un seul trait, explique l'arbaletrier.".

79) - "Il n'est pas difficile de mettre les chèques en valeur." :
- "Il n'est pas difficile de mettre l'evêque en chaleur.".

80) - "Il n'y a pas de cesse dans cette profession." :
- "Il n'y a pas de fesse dans cette procession.".

81) - "Il n'y a pas de quoi, ma soeur, pour un si petit don!" :
- "Il n'y a pas de doigt, ma soeur, pour un si petit con!".

82) - "Il n'y a rien de meilleur que le gout de mont-blanc." :
- "Il n'y a rien de meilleur que le bout de mon gland.".

83) - "Il ne faut jamais basculer sur le terrain de l'enquete, declarait le vieux limier qui n'arretait pas de fumer." :
- "Il ne faut jamais enculer sur le terrain de basket, declarait le vieux fumier qui n'arretait pas de limer.".

84) - "Il ne faut pas chourrer le bien du voisin." :
- "Il ne faut pas bourrer le chien du voisin.".

85) - "Il ne faut pas juger le pichet sur la mine." :
- "Il ne faut pas juger le michet sur la pine.".

86) - "Il ne veut pas qu'on le chipotte quand il trie." :
- "Il ne veut pas qu'on le tripote quand il chie.".

87) - "Il scruta profondément le gars." :
- "Il s'grata profondément le cul.".

88) - "Il vaut mieux ne pas trop allaiter la biche." :
- "Il vaut mieux ne pas trop allecher la bite.".

89) - "Il y a des residus de pierre dans la saline." :
- "Il y a des residus de pine dans la saliere.".

90) - "Il y a des sites sans bosses." :
- "Il y a des bites sans sauce.".

91) - "Il y a deux sortes de gendarmes : les courts et les longs." :
- "Il y a deux sortes de gendarmes : les lourds et les cons.".

92) - "Irrésistible attrait de la chine pour le pakistan." :
- "Irrésistible attrait de la pine pour le chas qui s'tend.".

93) - "J'ai du tracas jusqu'au cou." :
- "J'ai du caca jusqu'au trou.".

94) - "J'ai la liasse mon chou, disait la femme en s'abritant sous le jaquemart." :
- "J'ai la chiasse mon loup, disait la femme en s'agitant sous le braquemart.".

95) - "J'ai laissé tremper ma botte dans votre citerne." :
- "J'ai laissé tremper ma bite dans votre Sauterne.".

96) - "J'ai le nom de la Russe sur le bout de la langue." :
- "J'ai le rond de la nurse sur le bout de la langue.".

97) - "J'ai trouvé Marion les laissant faire." :
- "J'ai trouvé Marion les fesses en l'air.".

98) - "L'enfant du péché serait-il mythomane?" :
- "L'enfant du mythe serait-il pétomane?".

99) - "L'été il fait chaud et beau." :
- "L'été il fait beau et chaud.".

100) - "L'étudiante constate la raideur des berges de visu." :
- "L'étudiante constate la raideur des verges de bizut.".

101) - "L'évêque présenta le néophyte, puis l'abbesse." :
- "L'évêque présenta le nez aux fesses, puis la bite.".

102) - "Une grosse frite dans mon boc." :
- "Une grosse bitte dans mon froc.".

103) - "C'est con comme la lune." :
- "C'est long comme lacune.".

104) - "Le choix dans la date." :
- "Le doigt dans la chatte.".

105) - "La fermière sait que sa poule mue, aussi vit-elle au champ.".
- "La fermière sait que sa moule pue, aussi chie-t-elle au vent.".

106) - "Mieux vaut une escalope avec une belle salade!" ... Qu'une escalade avec une belle saloppe!

Copyright (©) Stéphane VINCENT 2006-2099 Monochrome Web - Tous Droits Réservés