Retour à la rubrique "Humour"

Monochrome Web : Site "Par & Pour Déficients Visuels"

Rubrique "Rire sur le web!" : Les blagues en série volume 16

751) - Pendant la deuxième guerre mondiale, il y a un type, rusé, comme tout les types, qui a trouvé comment tuer les bosch; il suffit simplement de gueuler :
- "C'est toi, Franz?".
(Parce que beaucoup d'Allemands s'appellent Franz). Un Allemand se lève et fait :
- "Ya!".
Et il se fait descendre.). Alors, au bout d'une semaine, les Allemands se réunissent, leur chef dit :
- "Il faudrait arrêter de se faire avoir par ces putains de Français! On va jouer à leur propre jeu...".
Alors, plus tard, un soldat allemand commence à crier :
- "Marcel, t'es là?".
Et le Français lui répond :
- "Oui, c'est moi. Pourquoi, c'est toi Franz?".
Alors, l'Allemand se lève et fait :
- "Ya!"!).

752) - Deux sous-marins font surface au large des côtes cubaines. L'un russe, l'autre américain. Les deux capitaine sortent de leur sous-marin respectif et engagent la conversation; le russe commence :
- "Ah, çà fait du bien de respirer un peu l'air frais après une année en plongée. Nous les russes, nous faisons décidément de bons sous-marins.".
- "Ce n'est rien çà. Nous venons de faire surface alors que cela faisait deux ans que nous étions en plongée!".
A ce moment-là, un troisième sous-marin fait surface. Son commandant sort sur la passerelle et dit :
- "Heil Hitler! Y-a-t-il un endroit pour refaire le plein par ici?".

753) - Un petit garçon demande à son père :
- "Papa, combien coûte un mariage?".
- "Je ne sais pas fils, je paie encore.".

754) - Un indien arrive au saloon, le shotgun dans une main, et un seau de bouse de bison dans l'autre :
- "Bison mugissant vouloir café!".
Le serveur lui apporte, l'indien descend la tasse en une gorgée, jette le contenu du seau en l'air, met un coup de shotgun dedans et part. Le lendemain, il revient au saloon et redemande du café; le patron lui dit :
- "Ho! Attends un peu là, on est encore en train de nettoyer ton coup d'hier.".
- "C'est quoi sthistoire? Moi prendre cours de management pour être cadre supérieur; çà travaux pratiques. Moi arriver le matin, boire café, semer la merde, tirer un coup, puis, disparaître toute la journée.".

755) - Que représentent les lettres A, B, C, D, E et F utilisées pour définir les tailles des soutien-gorges? :

  • A : Anodin;
  • B : Banal;
  • C : Correct;
  • D : Divin;<
  • E : Énorme;
  • F : Faux!...

756) - ******* Petite citation sympa ******* :
- ""J'ai fait un régime pendant deux semaines... Vous savez combien j'ai perdu? Deux semaines!"" : Josiane Balasko...

757) - Un couple, pas mal éméché, se pose des questions existentielles, comme : "Qui, de l'homme ou de la femme, prend le plus de plaisir pendant l'acte sexuel?"; l'homme de répondre :
- "Ce sont les hommes qui prennent le plus de plaisir ! Sinon pourquoi penses-tu que les hommes ont toujours envie de baiser?".
- "Cela ne prouve rien du tout. Réfléchis deux secondes à ça: Quand ton oreille? te gratte, et que tu utilises ton petit doigt, qui se sent mieux après? Ton petit doigt ou ton oreille?".

758) - Trois copains célibataires, en vacances au Club Med, se retrouvent le matin au petit-déjeuner, pour faire le compte-rendu après une nuit de fiesta totale. Tout trois ont passé la nuit avec une fille. Le premier commence :
- "La mienne, je pense que c'est une infirmière, parce qu'on était à peine rentrés dans ma case qu'elle m'a dit "Allonge-toi et détends-toi, çà ne te fera pas de mal.".".
Le deuxième poursuit :
- "Tiens, c'est marrant ce que tu dis. Moi je pense que la mienne c'est une institutrice, parce qu'elle m'a dit "Tu vas recommencer, encore et encore, jusqu'à ce que tu saches le faire parfaitement.".".
Le troisième leur dit alors :
- "Eh bien, la mienne devait être hôtesse de l'air alors, parce que tout ce qu'elle m'a dit c'est "Mets ça sur ta bouche et sur ton nez, et continue à respirer normalement!".".

759) - Une belle-mère tombe dans un puits. Son gendre arrive, lui lance une bouteille de whisky, et lui dit en ricanant :
- "Tenez, buvez çà, çà vous remontera!".

760) - La femme d'Emile appelle son mari :
- "Emile?".
- "Ouais! Qu'est-ce que tu me veux encore?".
- "L'autre jour, j'ai acheté un livre et je ne le retrouve plus. Tu te souviens, il s'appelait "L'art de devenir centenaire.", qu'est-ce que tu en as fais?".
- "Je l'ai jeté.".
- "Tu as du culot, je l'avais payé avec mon argent! Pourquoi l'as-tu jeté?".
- "Parce que j'ai vu que ta mère commençait à le lire...".

761) - Au cours d'une croisière, une tempête fait rage. Sur le pont du bateau, un marin s'approche d'une dame et lui dit :
- "Vous ne devriez pas rester là, madame, une vague pourrait vous emporter...".
Un homme qui se trouve juste à côté, se retourne et dit au marin :
- "Dites donc, occupez-vous de vos affaires, c'est ma belle-mère, pas la vôtre!".

762) - Un délégué syndical désire se payer du bon temps avec une prostituée. Étant très conscient des abus dont sont victimes les travailleuses du sexe, notre délégué cherche une "maison" où les filles sont syndiquées. À la première d'entre elle qu'il croise sur son chemin, le syndicaliste s'informe donc :
- "Je voudrais une fille pour une heure, mais j'aimerais d'abord connaître vos politiques concernant les employées. Est-ce qu'elles sont syndiquées?".
- "Non, monsieur, elles ne sont pas syndiquées.".
- "Quel est le pourcentage donné à la fille et le pourcentage conservé par la maison?".
- "Vingt pourcent à la fille et quatre-vingt pourcent pour la maison.".
- "C'est absolument écoeurant comme manière de fonctionner ! Je ne peux pas encourager une situation semblable. Je vais ailleurs.".
Poursuivant sa recherche, notre syndicaliste arrive à une deuxième maison et s'informe :
- "Bonjour! Je voudrais une fille pour une heure, mais j'aimerais d'abord connaître vos politiques concernant les employées. Est-ce qu'elles sont syndiquées?".
- "Non, monsieur, mes employées ne sont pas syndiquées.".
- "Quel est le pourcentage donné à la fille et le pourcentage conservé par la maison?".
- "Trente pourcent à la fille et soixante-dix pourcent pour la maison.".
- "C'est dégueulasse ! Vous ne m'aurez pas comme client. Je vais ailleurs.".
Il se rend donc à une troisième maison et s'informe à nouveau :
- "Bonjour! Je voudrais une fille pour une heure, mais j'aimerais d'abord connaître vos politiques concernant les employées. Est-ce qu'elles sont syndiquées?".
- "Oui, monsieur, nos employées sont syndiquées.".
- "Bon, enfin! Et quel est le pourcentage donné à la fille et le pourcentage conservé par la maison?".
- "Quatre-vingt pourcent à la fille et vingt pourcent pour la maison.".
- "De mieux en mieux! C'est une manière de fonctionner qui me convient parfaitement. Est-ce que je pourrais avoir la jolie petite rousse dans le coin là-bas?".
- "Non, monsieur. Je suis désolée, mais vous devez prendre celle qui est assise dans le fauteuil fleuri.".
- "Mais, madame, cette femme a presque quatre-vingt ans!".
- "Je le sais bien, monsieur, mais nous devons fonctionner par ancienneté. C'est écrit dans la convention!".

763) - Certaines personnes regrettent que l'esprit de compétition se perde en France! Ils n'ont qu'à se rendre dans un supermarché, et voir ce qui se passe lorsque quinze personnes font la queue à une caisse et qu’une caissière arrive pour en ouvrir une autre juste à côté...

764) - Deux amis se rencontrent; le premier dit au second :
- "Il paraît que tu t'es remarié?".
- "Oui, pour la quatrième fois.".
- "Ah! Tu as divorcé trois fois?".
- "Non, je suis trois fois veuf.".
- "Quelle tristesse! Comment est-ce arrivé?".
- "Ma première femme a mangé des champignons vénéneux.".
- "Quelle horreur! Et la deuxième?".
- "Elle a aussi mangé des champignons vénéneux.".
- "Hé bein, çà alors? Et la troisième? Elle a aussi mangé des champignons vénéneux?".
- "Non, elle est tombée du haut d’une falaise.".
- "Un accident?".
- "Non, elle ne voulait pas manger de champignons.".

765) - Pendant trente ans où il a  piloté des bateaux, chaque matin, le capitaine Isnard ouvrait un coffre-fort, consultait une feuille de papier qu'il rangeait, avant de refermer le coffre. Son second l'observait, sans comprendre ce qu'il faisait. Un jour, au bout de trente ans de navigation, le capitaine meurt brutalement. Son second le remplace. Cela faisait trente ans qu'il attendait çà! Son premier mouvement est de se diriger vers le coffre-fort du capitaine et de l'ouvrir. Il en tire alors le précieux document, qu'il déplie avec  précaution. Stupéfait, il lit ceci :
- "Babord = Gauche; Tribord = droite.".

766) - Un beau jour d'été, un type monte dans un train et s'assoit en face d'une jeune femme magnifique, qui porte une mini-jupe, tout ce qu'il y a de plus mini. Le type ne peut s'empêcher de remarquer que la femme ne porte pas de culotte, et le pauvre diable ne peut pas quitter des yeux son entre-jambes. Soudain, elle lui dit :
- "Je vois que vous regardez mon sexe!!!".
- "C'est vrai, mais c'est difficile de ne pas regarder alors que vous ne portez pas de culotte!".
Quelques kilomètres plus loin, elle lui dit :
- "Regardez attentivement, je vais vous faire un clin d'oeil...".
Effectivement, avec un mouvement musculaire, sa vulve imite un clin d'oeil parfait! Le type est stupéfait! Elle reprend :
- "Maintenant regardez à nouveau, je vais vous envoyer un bisou.".
A nouveau elle fait une contorsion musculaire, et sa vulve imite une bouche donnant un baiser parfait! Le type n'en peut plus! La femme lui dit alors :
- "Allez, maintenant, viens t'asseoir ici à côté de moi... Et mets-moi deux doigts!".
Le type, incrédule, lui répond :
- "Quoi, vous savez aussi siffler???!!!"..

767) - Un professeur donnait un cours à des étudiants de première année en médecine sur les contractions musculaires involontaires. Se rendant compte que le sujet n'était pas particulièrement attrayant, il décide d'alléger le ton et demande à une jeune étudiante au premier rang :
- "Savez-vous ce que fait votre trou du cul quand vous avez un orgasme?".
Et la jeune fille de répondre :
- "Il est probablement au bistrot du coin avec ses copains!".

768) - Que doit-on faire si l'on voit un agent SNCF inanimé sur un quai?
- On lui retire les mains des poches...

769) - Trois anciens amis se rencontrent. A la question de savoir ce qu'ils font tout trois maintenant, chacun répondent à leur tour :
- "Hé bien, moi, j'ai repris la petite épicerie de mon père. Je l'ai développée et çà ne marche pas trop mal. Ce n'est pas encore Carrefour, mais c'est une belle épicerie.".
- "Hé bien, moi, j'ai repris la petite quincaillerie de mon père. Je l'ai développée et j'en suis très content. Ce n'est pas encore Castorama, mais c'est une belle quincaillerie.".
- "Hé bien, moi, vous vous rappelez certainement que mon père était maquereau et qu'il faisait travailler plusieurs filles sur le trottoir. J'ai repris l'affaire et je l'ai développée. Ce n'est pas encore la SNCF, mais c'est un beau bordel quand même...".

770) - Il est sept heures du matin. Le mari rentre à la maison et trouve sa femme, qui l'attend de pied ferme... Dialogue entre Elle et Lui; Elle ouvre les hostilités :
- "Alors on rentre de plus en plus tard, hein superman?".
- "Je vais t'expliquer. Je suis vraiment désolé, mais j'étais avec des clients...".
- "Et tu as discuté toute la nuit, jusqu'à sept heures... C'est juste, superman?".
- "Laisse-moi parler, s'il te plaît. J'ai réussi à acquérir un nouveau client pour la boîte. On a été manger italien...".
- "Et cela jusqu'à sept heures du matin? Tu me prends pour une demeurée, superman?".
- "Bon, OK. Ensuite on est allé dans un bar, jusqu'à 03h00 boire quelque chose...".
- "Ooui, oui, oui, superman, jusqu'à trois heures... Et que s'est-il passé jusqu'à sept heures, superman?".
- "Euh.. Ensuite on a été dans un bar à strip-tease, mais je n'ai que regardé, c'était chiant, ouais et...".
- "C'est bon, superman. Tu as seulement regardé, et as tranquillement attendu... Que dois-je encore croire, superman???".
- "Laisse-moi parler s'il te plaît, et écoute-moi! ... D'ailleurs pourquoi m'appelles-tu tout le temps superman???".
- "Parce qu'il n'y a que superman qui porte le slip par-dessus son pantalon!".

771) - ******* Une histoire louche ******* :
David a invité sa mère a dîner. Au cours du repas, sa mère ne peut s'empecher de remarquer que Julie, la personne avec qui son fils partage un appartement, est extrêmement belle. Pendant la soirée, alors qu'elle observe la façon dont David et Julie se comportent l'un envers l'autre, elle se demande s'il n'y a pas quelque chose de plus, entre eux, que le simple partage d'un appartement. David, devinant les pensées de sa mère, lui dit :
- "Je sais ce que tu es en train de penser, mais je t'assure que Julie et moi ne faisons que partager un appartement.".
Environ une semaine plus tard, Julie dit a David :
- "Depuis que ta mère est venue dîner, je ne trouve plus la louche d'argent. Est-il possible qu'elle l'ai prise?".
- "Je ne pense pas, mais je vais lui écrire pour être sûr...".
Aussi, il s'assied et écrit ceci :
""Chère Maman, je ne dis pas que tu as pris la louche, et je ne dis pas que tu n'as pas pris la louche. Mais il n'en reste pas moins vrai que la louche a disparue depuis que tu es venue dîner. Bisous, David."".
Quelques jours plus tard, David reçoit une réponse de sa maman par retour courrier, disant ceci :
""Cher David, je ne dis pas que tu couches avec Julie, et je ne dis pas que tu ne couches pas avec Julie. Mais il n'en reste pas moins vrai que si Julie dormait dans son lit, elle aurait trouvé la louche depuis longtemps. Bisous, à bientôt, Maman."".

772) - Dans un salon de coiffure, le patron accueille un prêtre pour une coupe de cheveux. Alors que le religieux sort son porte-monnaie, le coiffeur insiste :
- "Mon père, c'est toujours un honneur pour moi de recevoir un homme de Dieu. Je tiens a vous offrir gracieusement ce service. J'espère seulement que vous pourrez prier pour moi!".
Le prêtre le remercie chaleureusement et s'en va. Le lendemain, en ouvrant sa boutique, le coiffeur découvre sept pièces sonnantes et trébuchantes devant sa porte... Il accueille, un peu plus tard, un moine bouddhiste qui tient a se faire tondre le carne. Et comme la veille, a l'issue de la prestation, il déclare :
- "Maître, c'est toujours un honneur pour moi de recevoir un homme de Dieu. J'aimerais vous offrir cette tonsure. J'espère seulement que vous pourrez prier pour moi!".
Le bonze accepte l'offrande. Le lendemain, en ouvrant sa boutique, le coiffeur découvre sept petites perles posées devant sa porte... Un peu plus tard, ce jour-là, le coiffeur accueille un rabbin et lui confie :
- "Monsieur le rabbin, c'est toujours un honneur pour moi de recevoir un homme de Dieu. J'aimerais vous offrir cette coupe de cheveux dans l'espoir que vous pourrez me consacrer l'une de vos prières.".
Le rabbin accepte en souriant et prend congé. Le lendemain, en ouvrant sa boutique, le coiffeur découvre... - Sept autres rabbins...

773) - Au cours d'un congrès sur l'émancipation de la femme, la première à prendre la parole est allemande :
- "Bouchour, mon nom est Birgit, et j'ai ordonné à mon mari Helmut de préparer le dîner. Le premier jour, je n'ai rien vu. Le second non plus, mais à partir du troisième jour, Helmut s'est mis à préparer les repas.".
Applaudissements et ovation générale de l'assistance publique... Vient le tour de l'italienne, Isabella :
- "Bongiorno, je m'appelle Isabella et j'ai dit à mon mari : Luigi, à partir de domani tou nettoies toi même la maison, capito! Le premier jour je n'ai rien vu, le deuxième non plus, mais le troisième, Luigi avait passé l'aspirateur.".
Nouveaux applaudissements et nouvelle ovation générale de l'assistance publique... C'est au tour de la Marocaine, Hakima :
- "Bijour, mon nom s'y est Hakima. Et ji dit à mon mari : Mousstafa, ripasse li linge fainéant. Le premier jour, ji rien vu di tout, le deuxième ji rien vu non plus, mais le troisième, ji recommence à revoir un piti peu de l'oeil gauche...".

774) - ******* L'impertinence d'un caddie ******* :
Après une journée extrêmement longue et laborieuse sur un parcours de golf, un joueur se retourne vers son caddie et lui dit :
- "Tu dois être le pire caddie au monde!".
Et au caddie de lui répondre :
- "Ah non, çà, je ne pense pas. Çà serait une trop grande coïncidence!".

775) - ******* Le traitement radical ******* :
Un gars entre dans le cabinet de consultation d'un toubibe et lui dit :
- "Je crois que j'ai un problème Docteur, un de mes testicules devient bleu!".
Le médecin lui dit de se déshabiller, l'examine, puis, rend son verdict :
- "C'est de la gangrène. Il va falloir vous opérer, et sans perdre de temps!".
- "Vous êtes fou?! Je ne vais jamais vous laisser me faire une telle chose!".
- "Vous ne comprenez pas bien, c'est çà ou bien vous allez mourir!".
Finalement, le patient se résigne, et subit la monotesticulectomie salvatrice. Deux semaines après l'opération, le patient revient voir le médecin pour le retrait des fils :
- "Docteur, j'ai peur... Le testicule qui me reste est en train de virer au bleu lui aussi!".
Le médecin jette un oeil à la gonade restante et, effectivement, constate que la teinte bleue ne laisse pas de doute : le deuxième testicule est pris, lui aussi, par la gangrène. À la perspective de l'évolution mortelle de la gangrène, le patient se résigne, et se laisse, une nouvelle fois, convaincre de l'opération. Deux semaines après la seconde opération, le patient se représente pour le retrait des fils :
- "Oh docteur, je crois que je vais mourir... Maintenant j'ai le bout du pénis tout bleu. Docteur par pitié, ne me dites pas qu'il va falloir amputer...".
Mais le médecin est sans appel: il faut amputer,encore une fois.
- "Mais enfin, docteur, comment vais-je pouvoir faire pipi?".
- "Ne vous inquiétez pas, on vous branchera un petit tuyau en caoutchouc sur l'urêtre, çà ira.".
Et le gars subit la dernière opération, la mort dans l'âme. Deux semaines plus tard, l'infortuné patient est de retour. Il est très en colère :
- "Docteur, le petit tuyau en caoutchouc devient bleu!".
- "Quoi?!".
- "Alors, quelle est votre explication maintenant?".
Le docteur examine une nouvelle fois son patient, puis, d'une voix mal assurée, hasarde :
- "Eh bien, je ne vois pas... Peut-être est-ce que çà provient de vos jeans?...".

776) - Lors de la fête célébrée à l'occasion de ses quinze ans de mariage avec Charles, Josiane (J.) a invité Lucette (L.), une de ses amies d'enfance qu'elle n'avait pas revue depuis son mariage. Elles se retrouvent pour papoter un peu devant une coupe de champagne. La conversation couvre la vie professionnelle, le mari, les enfants, la maison, pour, finalement, se focaliser sur la vie sexuelle...
L. - "Bah, disons que, pour nous, çà va bien. On le fait une fois par semaine. Ce n'est plus comme quand on était jeunes, bien sûr, mais mon mari a encore de beaux restes. Et pour toi?".
J. - "Oh, pour nous, c'est extra, surtout depuis qu'on s'est converti au SM.".
L. - (Effarée) : "Vraiment! Je n'aurai jamais cru que vous étiez des adeptes de cette Sexualité!?".
J. - "Eh bien si, comme tu vois. Pour nous, tous les soirs, c'est spécial SM... Il Schlingue pendant que je me Masturbe...".
Mais vous pouvez aussi tourner cette petite blague en différentes versions :

  • Juive: on peut tenter "Il fait Sabbat.",
  • Médicale (avec un mari psychiâtre), on peut tenter: "Il Somatise.",
  • Nerd (on peut tenter): "Il Surfe sur le net.".

777) - Un gars se ballade sur la plage et trouve une lampe à huile. Comme il se doute bien qu'elle est magique, il se met à la frotter avec sa manche et Paf, le génie apparaît. Celui-ci lui dit alors :
- "Je vais t'accorder trois souhaits. Mais attention, je suis un génie un peu spécial: avant d'être génie, j'étais avocat. C'est pourquoi, pour chacun des souhaits que je t'accorderai, chaque avocat dans le monde obtiendra le double!'.
Alors, le gars réfléchit un peu, puis dit :
- "Comme premier souhait, j'aimerais avoir cinquante millions d'euro sur un compte en banque.".
Aussitôt, le génie lui crée un compte bancaire, en Suisse, sur lequel la somme est déposée, mais il reprécise que chaque avocat dans le monde vient d'obtenir cent millions d'euro.
- "Comme deuxième souhait, je voudrais obtenir une Ferrari.".
Et, instantanément, une Ferrari apparaît sur la plage. Mais le génie lui précise encore que chaque avocat a obtenu deux Ferrari, puis, lui demande quel est son dernier souhait :
- "Mon dernier souhait serait de faire don d'un rein pour une transplantation.".

778) - Un gars passe en jugement , il est accusé d'avoir volé une Bmw. Après la plaidoirie de l'avocat, le juge décide d'acquitter le gars, et celui-ci quitte le tribunal, libre. Le lendemain, le même gars se représente devant le juge et lui dit :
- "Votre honneur, je voudrais déposer plainte contre ce vaurien d'avocat!".
- "Et pourquoi donc? Il vous a obtenu un acquittement pourtant, non? Pourquoi voulez-vous donc qu'on l'arrête?".
- "C'est que, je n'avais pas assez d'argent pour le payer... Alors, il est parti avec la voiture que j'avais volé.".

779) - Un avocat est enterré dans la boue jusqu'au cou. Qu'est-ce qu'on a? :
- Pas assez de boue...

780) - Comment appelle-t'on un avocat avec un Quotient Intellectuel de cinquante? :
- Monsieur le juge...

781) - Un jeune avocat avait en charge la défense d'un homme d'affaire dans un procès commercial très compliqué. Malheureusement, tous les éléments faisaient pencher la balance de la justice du mauvais côté, et le jeune avocat s'attendait au pire. Alors, le jeune avocat alla demander conseil auprès d'un avocat plus expérimenté du cabinet: il lui demanda si c'était une bonne idée d'envoyer au juge une boîte de Havanes par exemple. L'autre avocat du cabinet s'écria aussitôt :
- "Le juge est un homme honorable. Si tu fais çà, je peux te garantir que tu vas perdre l'affaire.".
Deux semaines plus tard, le juge tranchait l'affaire au profit du jeune avocat et de son client homme d'affaire. Le jeune avocat décida de fêter cette première victoire par un bon repas en ville avec son associé. Au cours du repas, celui-ci lui dit :
- "Tu vois, tu as bien fait de ne pas envoyer de cigares au juge.".
- "Mais pourtant, c'est ce que j'ai fait... Seulement, j'ai ajouté la carte de visite du plaignant dedans.".

782) - Un soir dans un bar, trois amis (respectivement avocat, médecin et ingénieur) passent le temps en parlant autour d'un verre. Après quelques verres, et quelques histoires de fesses, ils se posent la question de l'origine de leurs professions respectives. Le médecin commence :
- "Au tout début, Genèse Chapitre premier, Dieu prend une côte d'Adam pour créer Eve. Dieu était un chirurgien, c'est donc la profession des médecins qui est la plus ancienne.".
L'ingénieur est d'accord mais renchéri :
- "Oui, tu n'as pas tort là-dessus, mais encore avant cela, Dieu créa la Terre, le Soleil et tout l'univers à partir du chaos. Dieu était donc un ingénieur avant d'être chirurgien. Ingénieurs est donc la profession la plus ancienne.".
L'avocat, souriant doucement, leur demande :
- "Et d'après vous, qui a créé le chaos?".

783) - Les avocats et les ordinateurs ont ceci en commun que leur nombre connaît une croissance régulière depuis les années soixante-dix/quatre-vingt. Malheureusement, à la différence des ordinateurs, les avocats ne sont pas deux fois plus intelligents et moitié moins chers tous les trois mois.

784) - Après des années de dur labeur, Bernadette prend ses premières vacances sur un superbe navire, pour une croisière en Méditerranée. Alors qu'elle est sur le pont, en train de faire du bronzing sur son transat, elle reconnaît une amie d'enfance, originaire du même village qu'elle. Elle l'interpelle et lui fait la bise :
- "Bonjour Lucie. Oh dis donc, combien de temps çà fait? Quinze ans au moins, non? Qu'est-ce que tu as fait pendant toutes ces années?".
- "Eh bien, je suis avocate, mais surtout, ne le dis pas à ma mère : elle croit que je suis prostituée.".

785) - Combien d'avocats faut-il pour changer une ampoule? :
- Autant que ce que ne sont vos moyens financiers pour les payer...

786) - L'auteur d'un accident de voiture passe en jugement. Son avocat malmène durement un témoin :
- "A quelle distance étiez-vous du lieu de l'accident?".
- "Trois mètres et soixante-trois centimètres..
- "Ah! Ah! Et puis-je savoir comment vous pouvez être aussi précis?".
- "Oh! J'ai bien pensé qu'un imbécile me demanderait çà. C'est pourquoi j'ai soigneusement mesuré...".

787) - Le jeune fils d'un avocat s'entend demander par son institutrice :
- "Combien font quatre fois deux?".
Prudent, il s'inquiète :
- "Est-ce que tout ce que je dirai, à partir de maintenant, risque d'être retenu contre moi?".

788) - Pourquoi les États-Unis ont-ils tellement d'avocats, alors que la France n'a que la Cogéma et les décharges de produits toxiques? :
- C'est parce que la France a pu choisir d'abord...

789) - L'histoire se passe dans un tribunal de l'Oklahoma. Un gars est en train d'être jugé pour meurtre. Les preuves de la culpabilité de l'accusé sont là, mais on a pas retrouvé le corps de la victime. L'avocat de l'accusé, bien qu'il sache que son client est coupable, a l'idée de tenter quelque chose pour éviter la condamnation à mort de son client. En pleine plaidoirie, il s'adresse aux jurés en regardant sa montre :
- "Mesdames et Messieurs du Jury, j'ai une surprise pour vous! Dans moins d'une minute, la personne que mon client est accusé d'avoir tuée va entrer dans ce tribunal.
Et ce disant, l'avocat se tourne vers la porte du tribunal. Dans le Jury, tout le monde est étonné et imite l'avocat. Les minutes passent cependant, et personne ne vient... Finalement, l'avocat dit :
- "En fait, ma déclaration n'était qu'un mensonge. Mais vous avez tous tourné la tête vers la porte du tribunal, pensant qu'il était possible que je dise la vérité, et que la prétendue victime était encore vivante. Je pense donc que vous devez être d'accord avec moi pour dire que le doute, ici, doit bénéficier à l'accusé. Et je vous demande donc de le déclarer non-coupable.".
Le Jury, assez troublé, se retire alors pour délibérer. Quelques minutes plus tard, le Jury fait sa réapparition et le représentant prononce le verdict :
- "Coupable.".
Alors, l'avocat demande :
- "Mais comment cela se fait-il? Vous auriez du avoir un doute et il aurait du profiter à l'accusé. Je vous ai tous vu regarder la porte...".
Le représentant du Jury répond :
- "Oh oui, on a tous regardé... mais votre client, non!...".

790) - Pourquoi les avocats portent-ils toujours une robe? :
- Pour mentir aussi bien que les femmes!...

791) - Un blanc et un noir sont au tribunal, et attendent la sentence. Le verdict tombe: ils prennent vingt ans de trou... Les boules... Comme ils se retrouvent tous deux dans la même cellule, une fois dans les murs, ils s'entendent pour se satisfaire mutuellement, sexuellement parlant... Et voilà le deal: chaque soir, ils tireront à pile ou face, et le perdant fera la femme. Bon, le premier soir arrive, la pièce est jetée, c'est le blanc qui gagne. Le black se penche donc en avant, et attend. Comme il ne se passe rien, il se retourne et voit le blanc s'astiquer le sexe avec un liquide blanc, gélatineux... Bizarre! Il demande des explications, et le blanc lui répond :
- "c'est de la vaseline, c'est pour que t'aies moins mal au cul.".
Bon, bref, il se fait emmancher sévère. Les trois jours suivants, le même scénario se reproduit le blanc a vraiment du pot, et le black commence à choper les boules. Enfin, le cinquième jour, c'est le black qui gagne. La mort dans l'âme, le blanc dégraffe son fut', se penche en avant et attend. Au bout de trente secondes, il se retourne et voit le black s'enduire le sexe d'un liquide vert fluo. Il lui demande ce que c'est et le black lui répond :
- "C'est du Vicks, c'est pour que t'aies pas mal à la gorge!".

792) - Une femme commence une partie de golf. Elle frappe sa balle et voit celle-ci heurter un homme qui fait son parcours pas loin devant elle. Il place immédiatement ses mains entre ses jambes et tombe sur le sol. Elle se presse d'aller le à son secours. Il est tordu de douleur, allongé au sol, dans la position foetale. Elle lui demande pardon et lui explique qu'elle est physiothérapeute, et qu'elle sait qu'elle pourrait diminuer sa douleur s'il la laissait faire.
- "Oooh... Nnooon", dit-il, "ce n'est pas nécessaire, tout va aller pour le mieux tout à l'heure.", reprend-t-il avec le souffle court.
Mais elle insiste pour lui faire un traitement et, finalement, se laisse faire. Gentiment, elle enlève les mains de notre gars d'entre ses jambes, ouvre son pantalon et place ses mains à l'intérieur en le massant délicatement... Après quelques minutes, elle lui demande :
- "Comment vous sentez-vous?".
- "Oh, çà fait du bien, mais j'ai toujours mal au pouce!".

793) - Une équipe prospectant les ressources minières du nord de l'Afghanistan vient de retrouver, par hasard, la dépouille du Commandant Massoud. Afin d'honorer la mémoire du héros national, le gouvernement afghan a décidé de raser entièrement le corps du défunt et d'offrir un poil à chaque famille afghane. Ce geste, pour le moins insolite, a été salué par l'ensemble des organisations humanitaires présentes sur le terrain. En effet, chaque foyer afghan pourra ainsi disposer, cet hiver, d'un poil à Massoud...

794) - En Belgique, un accident de bus a fait quarante morts :
- Vingt dans l'accident et vingt dans la reconstitution.

795) - Jaloux des exploits astronautiques des Américains et des Russes, les Belges ont proposé d'aller se poser sur le soleil. Quand on leur a dit que c'était impossible à cause de la chaleur, ils ont répondu qu'ils iraient de nuit.

796) - En Belgique (encore et toujours), un escalator tombe en panne en pleine heure de pointe; quarante personnes sont restées bloquées pendant cinq heures...

797) - Terrible accident en Belgique :
Un hélicoptère s'écrase dans un cimetière...
Les sauveteurs ont déjà dégagé plus de cinq cent corps!

798) - C'est Mamadou qui vient de son Mali natal pour faire les vendanges en Alsace. Le matin du premier jour, le vigneron explique :
- "Aujourd'hui nous couperons le Riesling! T'as bien compris Mamadou?".
- "Oh oui Pat'on, nous couperons la Riesling!".
- "On dit Le Riesling!".
- "Ah bien, Pat'on...".
Le deuxième jour, le vigneron explique :
- "Aujourd'hui nous couperons le Gewurztraminer! T'as bien compris Mamadou?".
- "Oh oui Pat'on, nous couperons la Gewurztraminer!".
- "On dit Le Gewurztraminer!".
- "Ah bien, Pat'on...".
Le troisième jour, le vigneron explique :
- "Aujourd'hui nous couperons le Sylvaner! T'as bien compris Mamadou?".
- "Oh oui Pat'on, nous couperons la Sylvaner!".
- "On dit Le Sylvaner!".
- "Ah bien, Pat'on...".
Et le quatrième jour, le patron refait le même briefing. A peine a-t-il fini son speech, que Mamadou a disparu... Il le cherche partout et finit par le trouver prostré au fond d'une barrique, blanc de peur :
- "Ben Mamadou, qu'est-ce qui se passe?".
- "C'est que, Pat'on, vous avez dit aujourd'hui que nous allons couper la pine au noir!".

799) - Dans un café, à la frontière belge, Zef, un chômeur de longue date, voit une petite annonce :
- "Recherche mineur de fond.".
Zef, heureux de cette annonce, court ce présenter à l'A.N.P.E la plus proche. Rendez-vous pris avec le responsable de l'agence, notre Zef est reçu pour un entretien et une série de test.
- "Bonjour m'sieur le directeur! Je viens pour la place de mineur de fond.".
- "Ah bonjour Zef, tu te décides enfin à travailler?".
- "Ben ouaih m'sieur!".
- "T'as déjà travaillé à la mine toi?".
- "Ben ouaih m'sieur!".
- "Ou çà?".
- "Ben à Carvin près de Lens!".
- "Ah! C'est bien çà!".
- "Et çà fait longtemps?".
- "Ben ouaih m'sieur! Plusieurs années...".
- "Et tu es déjà descendu profond dans la mine?".
- "Ben ouaih m'sieur! J'ai déjà descendu à plus de cent mètres, deux cent mètres, quatre cent mètres, voire sept cent mètres et plus.".
- "Ah! Tu m'as l'air d'avoir de sérieuses références!".
- "Ben ouaih m'sieur!".
- "Je vais quand même te poser une dernière question! La lampe du mineur, où tu la mets Zef? Sur le front, ou sur le ventre?".
Après quelques secondes de réflexion, Zef dit au directeur :
- "Je sais pas m'sieur. Je n'ai jamais fais équipe de nuit...".

800) - Quelle est la définition du mot "pénis"? :
- Appareil servant à mesurer la profondeur d'une cruche...

Merci à Isabelle, Caroline, Fabienne, Leïla, Olivia, Laetitia, Sandrine, Sophie, Arnaud, Maxime, Christophe, Serge, Éric, Johnny, Daniel, Dany, Michel et les autres de m'avoir envoyé toutes ces superbes blagues par E-Mail...

Copyright (©) Stéphane VINCENT 2006-2099 Monochrome Web - Tous Droits Réservés