Retour à la rubrique "Humour"

Monochrome Web : Site "Par & Pour Déficients Visuels"

Rubrique "Rire sur le web!" : Les blagues en série volume 15

701) - Un évêque, un curé et une bonne soeur reviennent des JMJ de Cologne. Dans le train, ils lisent tous les trois "La Croix.". L'évêque, un peu joueur, leur dit :
- "Si on faisait un concours de mots croisés, puisqu'on lit tous le même journal?".
Ils s'y mettent dare-dare et au bout de cinq minutes, l'évêque s'écrit :
- "Voilà, çà y est, j'ai fini, c'était vraiment facile.".
La bonne soeur, deux minutes plus tard :
- "J'ai fini aussi, mais c'était pas évident.".
Dix minutes plus tard, le curé se gratte toujours la tête. L'évêque vient à son secours :
- "Mais qu'est ce qui vous a embêté?".
- "Ben, le 3 horizontal.. Jj'ai bien la deuxième lettre, le O, la troisième, le U la quatrième, le I ensuite L, L, E et S, mais je ne vois pas du tout, est-ce que c'est nouilles ou mouilles, je ne vois pas du tout...".
- "Voyons la définition: se vident quand le coup est tiré. Ah, mais ce sont les douilles bien sûr!".
Et la soeur d'une petite voix, fait :
- "Vous n'auriez pas une gomme?".

702) - Un fils de pêcheur boulonnais demande à son père :
- "Dis papa, tu peux m'expliquer la différence entre la richesse et la pauvreté?".
- "C'est simple mon garçon, la richesse, c'est le caviar, le champagne et les femmes. La pauvreté, c'est le hareng, la bière et ta mère!".

703) - Un homme dans la rue est accosté par un SDF très sale et débraillé qui lui demande de l'argent pour manger. Le passant prend son portefeuille, en sort un billet de dix euros mais, avant de lui donner, lui demande :
- "Si je vous donne ce billet, allez-vous acheter de la bière au lieu de manger?".
- "Non, il y a maintenant plusieurs années que j'ai arrêté de boire.".
- "Allez-vous l'utiliser pour jouer aux cartes au lieu de manger?".
- "Non, je ne joue pas.".
- "Alors, allez-vous dépenser cet argent pour aller au football?".
- "Vous voulez rire! Il y a plus de vingt ans que je n'ai plus vu un match!".
- "Peut-être allez-vous dépenser cet argent pour le sexe au lieu de manger?".
- "Et prendre le risque d'attraper le sida pour un pauvre petit billet de dix euros!?".
- "Très bien, je ne vais pas vous donner l'argent, mais je vous invite a la maison pour un bon repas, je vais prévenir mon épouse.".
Le sans-abri, abasourdi, s'exclame :
- "Mais votre femme sera furieuse! Je suis sale et je ne sens pas très bon...".
Et le bon samaritain de répondre :
- "Non, soyez tranquille, c'est parfait Je veux simplement lui faire voir à quoi ressemble un homme qui a laissé tomber la bière, le jeu, le foot et le sexe!".

704) - Dans une petite ville, un homme de quatre-vingt ans et sa jeune épouse arrivent à l'hôpital pour son premier accouchement. L'infirmière est stupéfaite:
- "C'est incroyable! Comment faites-vous à votre âge?".
Il répond alors à l'infirmière :
- "Ben, il faut garder le moteur en marche, savez-vous!".
L'année suivante, la même infirmière assiste au deuxième accouchement :
- "Mais, c'est incroyable! Bon sang, comment avez-vous fait???".
- "Il faut garder le moteur en marche...".
La même chose arrive, un an plus tard, pour un troisième bébé :
- "Seigneur, j'en reviens toujours pas ! Encore une fois!!!".
Il répond, encore et toujours :
- "Eh oui! il faut garder le moteur en marche!".
L'infirmière lui répond alors :
- "Mais là, vous devriez changer l'huile, parce que celui-là est noir!".

705) - Un jour, un pasteur décida qu'une démonstration visuelle donnerait plus de poids à son sermon du dimanche. Il mit donc quatre vers de terre dans quatre flacons: le premier dans un flacon d'alcool; le second dans un flacon plein de fumée de cigarette; le troisième dans un flacon de sperme; le dernier dans un flacon d'huile bien propre... A la fin de son sermon, le pasteur donna les résultats de l'expérience :

  • Le ver dans le flacon d'alcool est mort;
  • Le second, dans le flacon plein  de fumée de cigarette, est mort;
  • Le troisième, dans le flacon de sperme, est mort;
  • Le dernier, dans le flacon d'huile bien propre, a survécu!
Le pasteur demande alors à l'assemblée :
- "Quels enseignements pouvons-nous retirer de cette démonstration?".
Et l'on entend alors la voix d'une petite vieille disant, du fond de l'église :
- "Tant que nous boirons, fumerons et baiserons, nous n'aurons pas de vers!".

706) - Deux copains d'enfance se croisent :
- "Comment va la santé?".
- "Bof, j'ai fait un check-up le mois dernier, c'était pas brillant. Alors le médecin m'a conseillé de faire du sport.".
- "Et t'en fais?".
- "Ouais, je fais des barres parallèles.".
- "C'est quoi déjà les "barres parallèles"? Tu sais, le sport et moi...".
- "Eh bien, je vais boire un coup au troquet, ensuite je vais boire un coup au troquet d'en face, ensuite je reviens...".

707) - Un ventriloque qui fait la tournée des clubs, s'arrête dans une petite ville pour une représentation. Il commence son show en racontant des blagues sur les blondes, faisant parler sa marionnette sur ses genoux, quand une très belle jeune femme blonde se lève et crie :
- "J'en ai assez de vos blagues stupides sur les blondes, enfoiré! Qu'est-ce qui vous permet de stéréotyper les femmes de cette façon? Quel rapport peut avoir la couleur de cheveux d'un individu avec sa personnalité et son âme? Ce sont de pauvres gens comme vous qui empêchent des femmes comme moi d'être respectée professionnellement et humainement. A cause de vous et de vos préjugés, les gens continuent de répandre ce genre de légende. Vous êtes un retardé pathétique et ce que vous faites est non seulement contraire à la loi sur la discrimination de tout pays civilisé, mais également, extrêmement offensant pour toute personne sensible au respect de l'homme en général. Vous devriez en mourir de honte.".
L'homme commence à bafouiller des excuses, quand la blonde l'interrompt :
- "Vous... Restez en dehors de ça ! Je parle au petit bâtard qui est assis sur vos genoux.".

708) - C'est l'histoire d'un vieux couple, encore très heureux, de quatre-vingt-quatorze ans. Le mari meurt soudainement d'une crise cardiaque. Leur fille accourt vers sa mère pour la consoler, et celle-ci lui confie :
- "Ton père est mort en faisant l'amour, le pauvre.".
- "Mais qu'avez-vous pensé à votre âge de continuer à faire de telles folies?".
- "Tu sais ma fille, c'était devenu une habitude, et nous y allions bien  lentement. Tous les dimanches matin, on suivait le rythme des cloches de la messe de sept heures. À Ding, c'était l'entrée et à Dong, c'était la sortie. On ne se fatiguait pas trop, tu sais, et c'était notre petit bonheur. Et si ce camion de crème glacée avec son Gueding Guedang Gueding Guedang affolant n'était pas passé, ton père serait sûrement encore en vie!".

709) - Une blonde prend la décision de pratiquer l'équitation. Bien qu'elle n'ait pas la moindre expérience préalable, elle monte, hardiment et sans hésiter, sur le dos du cheval. Ce dernier, d'un bond, s'élance au galop. Il galope longuement et à vive allure, mais la blonde commence à glisser de la selle. Terrorisée, elle s'agrippe à la crinière du cheval, mais ne semble pas pouvoir s'assurer une prise ferme. Elle essaie alors de jeter ses bras autour du cou du cheval, mais ses efforts sont vains. Elle continue de glisser inexorablement le long du flanc du cheval. Imperturbable, le cheval maintient sa vitesse, apparemment ignorant de la situation périlleuse de sa cavalière qui, peu à peu, perd prise. La blonde tente alors le tout pour le tout. Par un bond salvateur, afin de se préserver elle saute au loin. Malheureusement, son pied se prend dans l'étrier. Maintenant, elle est exposée au martèlement des sabots; et puis sa tête heurte le sol à diverses reprises. La scène est dramatique. Elle est sur le point de perdre connaissance. Mais, fort heureusement, Valentin, le vigile d'Auchan intervient et débranche le cheval...

710) - Une femme reçoit souvent son amant (A.) pendant que son mari est au travail. Un jour, son fils (F.) de huit ans se cache dans l'armoire pour voir ce que sa mère fait avec cet homme-là. Un moment plus tard, le mari rentre à l'improviste. Paniquée, la femme cache son amant, dans la même armoire :
F. - "Fait sombre ici...".
A. - "Ouais c'est vrai!".
F. - "J'ai un ballon de foot.".
A. - "Content pour toi.".
F. - "Tu veux l'acheter?".
A. - "Non merci.".
F. - Mon père est là dehors.".
A. - "OK, combien?".
F. - Deux cent cinquante euros.".
Quelques jours plus tard, le fils se retrouve à nouveau dans l'armoire en compagnie de l'amant de sa mère :
F. - "Fait sombre ici.".
A. - "Ouais c'est vrai!".
F. - "J'ai des super baskets.".
A. - "Combien?".
F. - "Cinq cent euros.".
Quelques jours plus tard, le père (P.) dit à son fils :
P. - "Mets tes baskets et prends ton ballon, on va faire une partie.".
F. - "Je ne peux pas, j'ai tout vendu.".
P. - "Pour combien?".
F. - "Sept cent cinquante euros.".
P. - "C'est inadmissible d'arnaquer les gens comme çà. Ces affaires n'ont jamais coûté ce prix là. Je t'amène à l'église pour te confesser...".
Le père amène son fils à l'église, le pousse dans le confessionnal et ferme la porte :
F. - "Fait sombre ici.".
Et au curé de dire :
- "Merde, maintenant t'arrêtes tes conneries..."...

711) - Une jolie célibataire veut réaliser son rêve le plus cher: avoir un enfant qui ressemble à Julio Iglesias. Un jour, elle passe devant la Samaritaine, le magasin avec la célèbre publicité: "On trouve de tout, à la Samaritaine.". Elle se dit que peut-être... Prenant son courage à deux mains, elle entre dans le grand magasin, et aborde un vendeur :
- "Bonjour, euh hum voilà, j'ai vu la publicité dehors, et je me demande si, euh, on trouve vraiment de tout à la Samaritaine?".
- "Bien sûr madame, demandez-nous ce que vous voulez...".
- "Je voudrai un enfant qui ressemble à Julio Iglesias.".
Ayant avoué son rêve le plus secret, elle se fait toute petite et rougit...
- "Oui bien sûr, venez avec moi, on va voir le catalogue... Alors Julio, Julio... Oui voilà. Bien écoutez demain dans la soirée, quelqu'un va passer pour ce service. Çà vous coûtera dix mille euros. Satisfait ou remboursé ! Vous ne craignez absolument rien car nous vous garantissons le résultat.".
Elle rentre chez elle, toute contente, et se prépare pour le grand jour. Le lendemain, elle va acheter une bonne bouteille de Mumm Cordon Rouge, se fait toute belle, puis, la sonnerie de l'interphone retentit dans l'appartement. Elle ouvre et là, un peu surprise, elle a devant elle, un immense noir de deux mètres de haut,. Mais le gars est tout sourire :
- "Madame bonjour, je viens pour l'enfant qui doit ressembler à Julio Iglesias.".
- "Euh oui. Bien. Entrez je vous prie.
Ils discutent un peu, le black lui confirme le coup du satisfait ou remboursé, prennent quelques verres de champagne puis, le black se fait plus pressant:
- "Bien madame, c'est que j'aimerai ne pas rentrer trop tard chez moi ce soir, alors, on y va, on le fait ce gamin?".
Et ils passent dans la chambre... Neuf mois plus tard, la sage femme de la maternité lui tend son petit qui ressemble comme 2 gouttes d'eau à son idole Julio. Alors là, c'est vraiment l'explosion de joie, la dame est au comble du bonheur. Mais, quelques jours plus tard, elle s'en retourne à la Samaritaine pour demander des explications; car toute cette affaire lui semble étrange. Elle raconte tout ce qui s'est passé il y a neuf mois au responsable de la samaritaine, et rendez-vous est pris pour le lendemain avec le père de son enfant. Le grand black arrive le lendemain et se lance dans les explications:
- "Vous voyez madame, je prends le taxi le matin pour aller travailler: la musique dans le taxi: Julio Iglesias; j'arrive au boulot, les collègues écoutent Julio Iglesias; le soir, je rentre chez moi, dans l'ascenseur: Julio Iglesias...; dans l'appartement, ma fille écoute Julio Iglesias, dans le couloir, un poster grandeur nature de Julio Iglesias; la télé: le concert de Julio Iglesias... Alors vous comprenez, moi madame, Julio Iglesias, j'en ai plein les couilles!".

712) - ******* Petite histoire entre une mère et sa petite fille ******* :
Une mère marche sur le trottoir avec sa petite fille de quatre ans. Tout à coup, la petite fille se penche, ramasse quelque chose sur le sol, et s'apprête à le mettre dans sa bouche. La maman intervient :
- "Tu ne peux pas faire çà...".
- "Pourquoi?".
- "Parce que c'est sale et plein de microbes.".
À ce moment-là, la petite fille regare sa mère avec de l'admiration dans les yeux et me demande :
- "Comment tu sais çà?".
La mère essaya de réfléchir le plus vite possible, puis, lui dit
- "Toutes les mamans doivent savoir ces choses.. C'est dans le test de la maman. Tu dois savoir ces choses, sinon, ils ne te laissent pas devenir une maman.".
La mère et la fille ont continué à marcher en silence pendant deux ou trois minutes, mais la petite réfléchissait, bien évidemment, à cette nouvelle information. Puis, au bout d'un moment, elle dit :
- "Çà y est, j'ai compris!".
- "Ahbon, et qu'est-ce que t'as compris?".
- "Quand tu échoues le test, c'est là que tu deviens le Papa???...".
(Lorsque vous aurez fini de rire, faites suivre ce petit texte à toutes les femmes!)...

713) - Un jeune disciple, assidu et perturbé, est  plongé dans la lecture de Confucius lorsqu'il découvre, avec stupeur et  perplexité, cette maxime :
- ""De tout l'univers, la femme et la perle sont les deux plus belles merveilles qu'il se puisse concevoir, principalement la perle."".
Aussitôt, le disciple se tourne vers son mentor et  lui dit :
- "Grand Maître, veuillez pardonner par avance  mon impertinence, mais qu'est donc le sens profond de cet adage?".
- "Jeune et perturbé disciple, sache donc que du  plus loin de ton inexpérience que, s'il est vrai qu'autant la  femme que la perle peuvent s'enfiler, la perle, elle, peut l'être par les deux bouts.".
Le jeune disciple fronce les sourcils et ose :
- "Mais Grand Maître, veuillez pardonner mon impertinence, et me châtier si je le mérite, mais n'est-il pas vrai que la  femme puisse également s'enfiler par les deux bouts?".
- "Ah, jeune, indiscipliné et oh combien inexpérimenté  que tu es, cela est juste, mais  dans ce cas, c'est une perle.".

714) - Une femme se rend chez son médecin :
- "Docteur, (proutte) chaque fois (proutte) que je parle (proutte) je (proutte) pète (proutte).".
Le Docteur quitte la salle de consultation et va dans la pièce d'à côté, d'où il revient avec une longue tige métallique. La patiente demande :
- "Docteur, (proutte) est-ce (proutte) que (proutte) çà va me guérir? (proutte)...".
- "Non, non, c'est juste pour ouvrir la fenêtre...".

715) - David va voir Marc, son ami banquier :
- "Marc, j'ai besoin d'un crédit.".
- "D'accord David, combien te faut-il?".
- "Un euro.".
- "Mais, David, il n'y a pas besoin de crédit! Entre nous, je te connais bien, je te fais un découvert d'un euro quand tu veux, sur n'importe lequel de tes comptes!".
- "J'ai besoin d'un crédit d'un euro, et, si tu ne me le fais pas, je ferme tous mes comptes, ceux de Rébecca et de tous mes fils aussi!".
- "Bon, bon, du calme, je te fais un crédit d'un euro, à titre exceptionnel, parce que c'est toi, va, et, pour combien de temps David?".
- "Un mois.".
- "Mais tu veux ma mort! Un crédit pendant UN MOIS, je ne peux pas faire çà...".
- "J'ai besoin d'un crédit d'un euro, et, si tu ne me le fais pas, je ferme tous mes comptes, ceux de Rébecca et de tous mes fils aussi, Samuel, Salomon, Isaac et Jacob! Na!".
- "OK, d'accord, un euro, un mois, c'est bien parce que c'est toi...".
- "Tu me fais quel taux, Marc?".
- "Tout compris, çà va te faire dans les trois pourcent par mois, je ne peux pas faire mieux, çà va?".
- "Oui, oui. Je dois te laisser une garantie, je suppose?".
- "Pour ce montant ? Tu rêves ? Non, non, signe là et c'est bon...".
- "Je te laisse la Bmw en dépôt de garantie, voilà les clefs, elle est garée en bas.".
- "Mais non, je te dis, ce n'est pas la peine...".
- "Je te laisse la Bm en dépôt de garantie, et, si tu ne l'acceptes pas, je ferme tous mes comptes, ceux de Rébecca et de tous mes fils aussi, Samuel, Salomon, Isaac et Jacob! Non mais!".
- "Hou, là, t'es franchement intraitable, David. Laisse la Bm si tu veux, va!...".
David rentre chez lui en bus, puis, chez lui, annonce à sa femme :
- "Rébecca, fais les valises! On part un mois en Israël, j'ai trouvé un parking pour un euro trois pour la voiture!!!".

716) - Un vieux Monsieur de quatre-vingt-cinq ans vient de se marier avec une jeunette de vingt-cinq ans. La jeune fille, consciente de l'âge avancé de son mari, a décidé que, pour leur première nuit de noces, ils feraient chambre séparée, ceci afin de lui éviter trop d'émotions d'un seul coup. Après le repas, alors que les invités sont tous partis, la jeune femme se prépare, s'installe dans son lit, attendant une visite de son mari. Effectivement, celui-ci ne tarde pas à frapper à la porte et, quelques minutes plus tard, les voilà pris tous les deux dans une étreinte plus que Fougueuse. Lorsqu'ils sont tous les deux apaisés, le vieux marié prend congé de sa femme et regagne sa chambre. Mais, trente minutes plus tard, la mariée entend à nouveau frappé à la porte. Surprise, elle laisse entrer son mari qui, de nouveau, est paré à l'action. Sans rien dire, elle se laisse prendre au jeu, et les deux amants se remettent en piste pour une nouvelle étreinte. Une fois la jouissance obtenue, l'octogénaire prend congé de sa chérie, et regagne sa chambre. La jeune femme est dans un profond sommeil, lorsqu'une heure plus tard, des coups retentissent à nouveau
à la porte de sa chambre. Un peu abasourdie, elle va ouvrir à son mari. Celui-ci est frais comme un jeune homme, et le dôme en face avant de son pyjama ne laisse planer aucun doute sur ses intentions. Une fois encore, la jeune mariée s'offre de bon coeur et les deux amoureux remettent le couvert. Après le bouquet final, alors qu'ils sont allongés l'un à côté de l'autre pour récupérer un peu, la jeune femme se tourne vers son mari et lui dit :
- "Si on m'avait dit!... Je suis vraiment impressionnée que tu aies pu faire ça trois fois de suite, ça oui alors. J'ai connu pas mal de jeunes garçons de mon âge, qui n'étaient pas capable de faire l'amour plus d'une fois par nuit...".
Alors, le vieux Monsieur la regarde sans comprendre, et lui demande :
- "Ahbon, parce que je suis déjà venu ici???".

717) - Une blonde est avec son copain dans une voiture garée à l'abri des regards indiscrets. Ils s'embrassent tendrement et langoureusement quand le garçon propose à la blonde :
- "Tu ne veux pas aller sur la banquette arrière?".
La blonde fait la moue, et refuse l'invitation. Le garçon, courtois, ne brusque pas les choses. Les 2 amoureux repartent de plus belle dans des embrassades sans fin. Au bout de quelques temps, le garçon réitère sa proposition :
- "Tu ne veux pas aller sur la banquette arrière?".
La blonde ne semble décidément pas d'accord. Le garçon reste dubitatif, car tout se passe bien et il ne comprend pas les motifs de son refus. Il lui demande alors :
- "Mais pourquoi ne veux tu pas aller sur la banquette arrière?".
- "Parce que je préfère rester devant avec toi!".

718) - Une épouse excédée dit à son ivrogne de mari :
- "Connais-tu la différence entre la Lune et toi?".
- "Ben non, je vois pas!".
- "La Lune est un astre, et toi, un désastre !".
- "Pourquoi me dis-tu cela?".
- "Parce que la Lune est pleine tous les mois, mais toi c'est tous les soirs.".

719) - Un homme de  quatre-vingt ans se réveille, au beau milieu de la nuit, au comble de l'étonnement. Il faut dire qu'il est en pleine érection, et que çà ne lui était pas arrivé depuis au moins deux ans. Il prend sa femme par les épaules, la secoue pour la réveiller, et lui montre son sexe en lui disant:
- "Alors chérie, qu'est-ce que tu penses de çà? T'as pas une idée de ce qu'on pourrait faire avec?".
Et la vieille, avec un oeil ouvert, lui répond :
- "Heu... Maintenant que tous les plis ont disparu, tu devrais en profiter pour la laver!".

720) - Un couple; le mari entame la discussion pour le moins houleuse :
- "Je ne sais pas pourquoi tu portes des soutien-gorge, tu n'as rien à y mettre.".
- "Tu portes bien un slip!".

721) - Un gars entre dans un bar, commande une bière, la boit d'un trait, fouille ses poches, en recommande une autre, la reboit d'un trait, refouille dans ses poches, en recommande une troisième, la boit encore d'un trait... Après quelques fois comme çà, le barman interroge :
- "Pourquoi, après chaque bière, regardez-vous dans votre poche?".
- "Dans ma poche, il y a une photo de ma femme, quand je la trouverai belle, je rentrerai a la maison.".

722) - Deux militaires à l'entraînement :
- "Pourquoi t'es tu engagé dans l'armée?".
- "Parce que je suis célibataire, et que j'aime la guerre... Et toi?".
- "Moi, je suis marié, et je voulais la paix!".

723) - Un homme à sa femme :
- "Chérie, j'ai gagné un million au lotto, fais tes valises.".
- "Je prend laquelle, celle d'été pour la plage, ou celle d'hivers pour la montagne?".
- "Les deux, tu te casses.".

724) - Un gars rentre du bistrot et trouve sa femme en train de boucler ses valises :
- "Eh, qu'est-ce que tu branles?".
- "Je te quitte pour vivre une vie meilleure!".
- "Et où penses-tu aller?".
- "Je vais à Monaco. J'ai vu dans un reportage qu'on pouvait se faire quinze euros pour une pipe là-bas.".
Le gars réfléchit deux secondes, sort sa valise, et commence à y entasser ses affaires; sa femme l'interroge :
- "Qu'est-ce que tu fais?".
- "Je vais à Monaco moi aussi. Je veux voir comment tu te débrouilles avec cent cinquante balles par an!".

725) - Pourquoi, lors de son mariage, l'homme passe-t-il une alliance au doigt de sa femme?
- Pour lui donner de la valeur!...

726) - Un couple en voiture roule, tranquillement, à quatre-vingt-dix kilomètres par heures sur une départementale; lui au volant, elle assise à ses côtés; la discussion s'engage; la femme dit :
- "Ecoute, je sais que nous sommes mariés depuis 15 ans, mais je veux divorcer.....".
Le mari ne dit rien, et se contente d'accélérer, cent kilomètres par heure. La femme reprend :
- "J'ai eu une aventure avec ton meilleur ami, et il est bien meilleur amant que toi.".
Encore une fois, le mari ne dit rien, se contente d'accélérer, cent dix kilomètres par heures. La femme continue :
- "Je veux la maison et les enfants.".
Le mari se contente d'accélérer, cent vingt kilomètres par heures. La femme y va de plus belle :
- "Je veux aussi la voiture, le compte en banque et les cartes de crédits.....".
La voiture arrive près d'un mur, le mari, encore une fois, se contente d'accélérer, cent trente kilomètres par heures. La femme interroge :
- "Et toi, que veux-tu?".
- "Rien, j'ai déjà tout ce dont j'ai besoin!".
- "Et c'est quoi?".
Et, juste avant de percuter le mur à cent trente kilomètres par heures, le mari lance :
- "C'est moi qui ai l'Airbag!".

727) - Un mec rentre chez lui au beau milieu de la nuit, complètement pété! Avant d'aller rejoindre sa femme dans le lit conjugal, il se dit :
- "Je peux pas y aller comme çà! Je vais me faire un jus de citron, çà fera passer l'odeur!".
Il s'exécute, puis, va se coucher. Le landemain matin, au réveil, sa femme lui ascène un bon coup de casserole sur le crâne, et lui hurle :
- "Toi, t'es encore rentré bourré!".
Le mari, surpris, répond :
- "Mais chérie, comment peux tu avancer de telles choses?!".
- "J'ai retrouvé le canari écrabouillé dans le presse-citron!".

728) - Une femme, énervée, attend son mari avec un rouleau à tapisser. Lorsque le mari rentre complètement ivre, sa femme l'engueule :
- "Tu sais quelle heure il est?".
- "Non.".
Sur ce, elle lui file trois coups de rouleau sur le crâne en lui disant :
- "Il est trois heures du matin! Va donc te coucher, bon à rien".
Le mari se dit alors en lui-même :
- "Heureusement que je ne suis pas rentré à minuit!".

729) - Un soir, un gars rentre chez lui et annonce à son épouse :
- "Chérie, tu vas être obligée de préparer ta valise et de partir chez un autre, je t'ai perdue au poker!".
Effondrée, elle demande :
- "Mais comment est-ce arrivé?".
Et à notre gars de lui avouer :
- "Hé bien, j'ai triché!".

730) - Un mari à sa femme :
- "Chéri, j'ai invité un ami à venir dîner à la maison ce soir.".
- "Quoi? Mais tu es fou ma parole? La maison est un vrai foutoir, je n'ai pas eu le temps d'aller faire les courses, il n'y a plus un seul couvert propre, et je ne me sens pas du tout d'humeur à faire la cuisine!".
- "Je sais tout çà!".
- "Dans ce cas, peux-tu m'expliquer pourquoi tu l'as invité à souper?".
- "Parce que ce pauvre gars est en train de songer à se marier.".

731) - Une femme demande à son mari
- "Qu'est-ce que tu aimes le plus chez moi? Mon esprit ou ma beauté naturelle?".
Et au mari de lui répondre :
- "Ton sens de l'humour...".

732) - Un type discute avec son copain :
- "Çà va mal ces jours-ci, ma femme passe ses soirées à faire le tour des bars de la ville.".
- "Elle est alcoolique?".
- "Non, elle me cherche.".

733) - Un jeune marié a décidé de sortir avec sa bande de copains; Ce sera sa première sortie "entre mecs" depuis son mariage. Pour que sa jeune épouse ne lui mette pas de bâtons dans les roues, il lui promet d'être rentré pour minuit ! Le soir venu, le gars descend au bowling du coin avec ses copains. Mais la côte d'alerte de Kronembourg est rapidement dépassée, d'autant plus qu'après le bowling, la bande des copains va investir la discothèque. Sur le coup des quatre heures du matin, le jeune marié quitte le night-club et rentre, tant bien que mal, à la maison. Au moment où il ouvre la porte, il entend le coucou suisse sonner l'heure. Rapidement, il se rend compte que sa femme a pu l'entendre rentrer et se réveiller. Alors, pour donner le change, il fait "Coucou" huit fois de plus dans l'espoir de lui faire croire qu'il est minuit. Le lendemain matin, son épouse lui demande à quelle heure il est rentré:
- "Je suis rentré à minuit, chérie!".
- "Hum, j'ai bien peur qu'on doive changer notre coucou suisse.".
- "Comment çà?".
- "Eh bien, quand tu es rentré, je l'ai entendu faire "Coucou" quatre fois, dire "Merde", puis, faire "Coucou" deux fois, lâcher un gros pet, faire "Coucou" trois fois encore, racler sa gorge bruyamment, faire "Coucou" trois fois de plus, et terminer par un rire idiot...".

734) - Deux oeufs discutent dans un frigo :
- "Pouah ! Mais regarde cet oeuf là bas, il est tout crade, c'est vraiment dégueulasse!".
- "Ah mais t'as raison, il est couvert de poils, c'est immonde...".
- "Et en plus, c'est quoi comme couleur çà? Vert ou marron?".
Et là, le sujet de tout leur débat se retourne et leur lance :
- "J'suis un kiwi, bande de connards!".

735) - Un couple de futurs mariés est à l'église avec Monsieur le Curé; ils répètent pour la cérémonie. Le futur marié prend monsieur le curé à part, et lui dit à l'oreille :
- "Écoutez monsieur le curé, voici un billet de cent euros. En échange, je voudrais que vous modifiez un peu le schéma classique de la cérémonie... En particulier, je voudrais que, lorsque vous vous adresserez à moi, vous laissiez tomber la partie où je dois promettre "D'aimer, honorer et respecter mon épouse, renoncer aux autres femmes, et lui être fidèle à jamais.".".
Le curé prend le billet sans mot dire, et le futur marié s'en va, satisfait et confiant. Le jour du mariage est venu, le moment fatidique de la promesse approche. Le curé se tourne alors vers le marié, et lui dit, en le regardant droit dans les yeux :
- "Promets-tu de te prosterner devant elle, d'obéir à chacun de ses ordres, de lui apporter le petit déjeuner au lit tous les matins, et de jurer devant Dieu et ta femme exceptionnelle que jamais, au grand jamais, tu ne regarderas une autre femme?".
Le jeune gars ravale sa salive, rougit, regarde autour de lui avec angoisse et répond d'une voix, à peine perceptible :
- "Oui, je le veux.".
Puis, le jeune marié se penche vers le curé, et lui siffle :
- "Je pensais qu'on avait fait un marché!".
Alors, le curé lui remet son billet de cent euros dans la poche, et lui murmure à l'oreille :
- "Elle m'a fait une meilleure offre...".

736) - Un médecin examine une vieille femme qui agonise. Il se tourne vers son mari et demande :
- "Çà fait longtemps qu'elle râle comme çà?".
- "Euhhhh, oui, depuis qu'on est mariés...".

737) - Après avoir soigné une des vaches de la ferme qui était malade, le vétérinaire s'apprêtait à remonter en voiture, lorsque le fermier et sa femme l'arrêtent :
- "Dites donc, là, y à l'coq d'la basse-cour qu'est pas du tout intéressé par l'affaire... Çà fait bin un mois qu'on l'a acheté au marché de Saint-Marcellin, et on l'a toujours pas vu monter sur une poule. Z'auriez pas un truc pour lui?".
Le véto rigole doucement et leur répond :
- "Pas de problème; une fois par jour, vous allez attraper votre coq et vous lui frotterez le croupion à la brosse de chien-dent. Cela va lui activer l'organe et avec çà, les poules passeront un sale quart d'heure, faites-moi confiance.".
La semaine suivante, le véto est appelé à nouveau dans cette ferme. Sa voiture à peine garée dans la cour, il voit le fermier s'avancer vers lui, clopin-clopant, en faisant des grimaces de douleur à chaque pas; le véto interroge alors ce dernier :
- "Alors, est-ce que vos poules sont satisfaites?,.
- "Ah les poules, elles se cachent tellement elles en ont marre que le coq leur courre après, mais par contre...".
- "Oui?".
- "J'voulais vous dire : la prochaine fois qu'vous donnez un conseil de ce genre, attendez que ma femme soit partie!".

738) - Deux agriculteurs, l'un américain, l'autre breton, discutent; l'américain interroge :
- "Quelle est la taille de votre ferme?".
- "Ben ma fois, ma ferme a une taille raisonnable, environ quatre-vingt hectares, et la votre?".
- "Oh, la mienne... Je sors le matin, je prends la Jeep.... Et à midi je n'ai pas encore traversé la moitié....".
- "Boudiou.... je sais ce que c'est ça, moi aussi... j'ai  déjà eu une saloperie de bagnole comme çà!!!".

739) - Deux blondes discutent :
- "C'est terminé, je ne sors plus avec Bertrand. Il veut toujours qu'on fasse l'amour à l'arrière de sa voiture de société!".
- "Ah bon, c'est bien la première fois que tu refuses de faire l'amour avec un petit ami à l'arrière de sa bagnole...".
- "Peut-être, mais Bertrand c'est quand même le croque-mort du village!".

740) - Le nouveau Papa entre dans la chambre de la jeune maman qui vient d'accoucher. L'enfant dans le berceau est tout... Noir... Devant la mine interloquée de son mari, la maman s'explique :
- "Mon amour, je comprends ta surprise, mais vois-tu, je sais pourquoi notre enfant est noir. Tu sais que quand j'étais petite, mon père travaillait en Côte-d'Ivoire comme coopérant. Ma mère avait choisi une nourrice noire prénommée Lili. Les gènes de son lait sont passés directement dans mon sang, et voilà pourquoi, aujourd'hui, notre enfant est noir.".
- "Ah bon? C'est pour çà?".
Le jeune papa va au téléphone annoncer la naissance de l'enfant à sa propre maman :
- "Oh mon chéri, comme je suis heureuse, est-ce qu'il te ressemble?".
- "Je suis l'homme le plus heureux de la terre, mais bon, il est juste heu... Hum, bon, à vrai dire, il est noir... Mais j'ai l'explication. Voilà: est ce que tu savais que quand ta belle-fille était petite, son père travaillait en Côte-d'Ivoire comme coopérant, et sa mère avait choisi Lili, une nourrice noire. Les gènes de son lait sont passés dans son sang et voilà pourquoi notre enfant est noir.".
- "Ah oui, je comprends, c'est comme pour toi, quand tu étais bébé, je t'ai nourri au lait de vache, les gènes ont du passer dans ton sang, et c'est pour çà que tu as des cornes! Gros Con!".

741) - Une dame respectable s'en va acheter une armoire en kit chez Ikéa, et décide de la monter toute seule pour en faire la surprise à son mari. Elle habite en centre ville et un bus passe, toutes les vingt minutes, en faisant trembler la maison. L'armoire montée, la dame est toute fière et admire son oeuvre en se réjouissant pour le retour de son aimé. Là-dessus, le bus passe, patatras, l'armoire s'effondre comme un château de cartes. Elle se dit alors qu'elle a dû oublier un élément, et remonte le meuble. Re-bus, re-patatras. Furieuse, elle téléphone à Ikéa qui lui dépêche un monteur, lequel, sûr de son expérience, remonte le tout. Hélàs, nouvel écroulement au passage du bus suivant. Remontage, re-effondrement. Le technicien décide alors d'une ultime expérience, il remonte l'armoire et s'y installe pour observer de l'intérieur ce qui s'y passe. Sur ces entrefaites, le mari rentre, trouve sa femme près de l'armoire, l'admire et l'ouvre!!!! :
- "Qu'est-ce que vous fichez ici?".
- "Vous ne me croirez sûrement pas, mais j'attends le passage du bus!".

742) - ******* Alors celle-là, tiens, c'est le monde à l'envers ... ******* :
Tard, en fin d'après-midi, un gynécologue attend une dernière patiente quin'arive visiblement pas. Au bout de trois quarts d'heure, il conclut qu'elle ne viendra pas et se sert un gin tonic pour se détendre de sa journée avant de rentrer chez lui. Il s'installe confortablement dans un fauteuil et commence à lire son journal, lorsque la sonnette retentit. Sa patiente arrive et se confond en excuses pour son retard :
- "Ce n'est pas grave chère Madame, vous voyez, je vous attendais en dégustant un gin tonic. Désirez-vous en prendre un également avant que je vous examine?".
- "Volontiers.".
Il lui sert un verre, s'assied en face d'elle, et se mettent à discuter. Soudain, un bruit de clé se fait entendre à la porte d'entrée. Le médecin sursaute, se lève brusquement et dit :
- "Ma femme! Vite, déshabillez-vous et écartez les jambes!!!".

743) - Pourquoi les blondes ne mangent-t-elles toujours que des produits "Magie"?
- Parce qu'après, leurs idées auront du génie...

744) - Un Chef, à sa secrétaire blonde :
- "Mademoiselle, c'est la quatrième fois de suite que vous arrivez en retard cette semaine. Qu'en concluez-vous?".
- "Ben, je sais pas moi.".
- "Qu'on est jeudi?".

745) - Une blonde, qui roule un peu trop vite dans sa petite voiture de sport, est arrêtée par une femme-flic, également blonde. La fliquette demande à voir le permis de conduire de la blonde. Celle-ci s'agite beaucoup, fouille dans son sac et demande :
- "Dites, çà ressemble à quoi?".
- "C'est rectangulaire, et il y a votre photo dessus.".
Elle trouve alors un miroir, se regarde dedans, et le tend à la fliquette; celle-ci le regarde à son tour et dit :
- "C'est bon, çà va, vous pouvez y aller... Je n'avais pas réalisé tout de suite que vous étiez aussi dans la police...".

746) - Une blonde est chez elle, en train de regarder la télé. Soudain, elle sent comme une odeur de brûlé... C'est le fer à repasser qui était resté branché, qui a mis le feu à la planche à repasser, puis, au rideaux... La blonde prend alors son téléphone, compose le dix-huit (quel exploit!), et dit :
- "Allô les pompiers? Venez vite, il y a le feu dans mon appartement!".
- "D'accord. On vous envoie une équipe tout de suite, mais d'abord, dites-nous comment aller chez vous...".
- "Euh, avec le petit camion rouge...".

747) - Quelle est la principale cause d'un divorce?
- Le Mariage...

748) - ******* Petite citation ******* :
- "L'ennemi est con, il croit que c'est nous l'ennemi, alors que c'est lui...". - (Pierre Desproges).

749) - Pendant l'occupation, un monsieur se rend à la Kommandantur et demande à voir le chef :
- "Que foulez-fous?".
- "Je voudrais changer de nom.".
- "Ya, ya, comment fous appelez-fous?".
- "Adolphe Merde.".
- "Arrh! Che comprends que fous fouliez changer de nom! Comment foulez-fous fous appeler maintenant?".
- "Robert Merde...".

750) - Un gosse raconte des blagues sur les camps de concentration. Arrive alors un autres gosse qui lui dit :
- "J'aime pas les blagues sur les camps de concentration, mon grand-père y est mort.".
L'autre gosse demande alors :
- "Il est passé dans la chambre à gaz?".
- "Non, il est tombé du mirador.".

Merci à Isabelle, Caroline, Fabienne, Leïla, Olivia, Laetitia, Sandrine, Sophie, Arnaud, Maxime, Christophe, Serge, Éric, Johnny, Daniel, Dany, Michel et les autres de m'avoir envoyé toutes ces superbes blagues par E-Mail...

Copyright (©) Stéphane VINCENT 2006-2099 Monochrome Web - Tous Droits Réservés