Retour à la rubrique "Humour"

Monochrome Web : Site "Par & Pour Déficients Visuels"

Rubrique "Rire sur le web!" : Les blagues en série volume 14

651) - Savez-vous pourquoi Lady Di est maintenant aux anges? :
- Non...???
- Elle a touché son deuxième pilier...
(Post-Scriptum : En Suisse, le deuxième pilier, c'est tout l'argent cotisé pendant vos activités professionnelles. Çà peut aller très loin...)...

652) - Une blonde dit à une autre blonde :
- "Voilà, çà y est, j'ai eu mon test de grossesse.".
- "Super, et tu as eu quelle note?".

653) - Une patiente se plain à son médecin :
- "Docteur, jai de terribles pertes de mémoire, que dois-je faire?".
- "Eh bien, payez-moi davance!".

654) - Quelle est la différence entre un américain et une patate? :
- La patate, elle est cultivée, elle au moins...

655) - Un touriste américain en voyage à Moscou a très envie de faire pipi. Ne trouvant pas de toilettes publiques, il se tourne vers un arbre, mais, un policier s'approche :
- "Monsieur, vous ne pouvez pas faire ça ici!".
L'Américain dit alors tristement :
- "Mais, j'ai très envie de pisser!".
- "Venez avec moi...".
Le policier l'amène dans un parc bien entretenu, avec un immeuble couleur crème, et dit :
- "Voilà, vous pouvez y aller.".
Le touriste se tourne vers le mur, fait ce qu'il a à faire, puis, dit au policier :
- "Merci, c'était parfait! Est-ce que c'est ça l'hospitalité russe?".
- "Non, çà c'est l'ambassade américaine...".

656) - Dans une petite ville de la frontière Mexico-Américaine, un Américain entre dans un bordel :
- "C'est cinquante dollars pour une pipe, cent dollars pour le classique et cent cinquante dollars pour un "Monica"."".
L'Américain, intrigué, demande :
- "Et qu'est-ce que c'est un "Monica?".
- "D'abord je te taille une pipe, et ensuite, je te baise...".

657) - Pourquoi les indiens d'Amérique ont-ils si froid? :
- Parce que Christophe Colomb les a découverts...

658) - Deux cow-boys qui convoyaient du bétail dans les plaines de l'Ouest distinguent la silhouette d'un Indien couché sur le sol. Ils se rapprochent et voient finalement que le Comanche est à plat ventre, l'oreille collée contre le sol. Les cow-boys s'arrêtent. Le premier dit alors au second :
- "Tu vois cet Indien, il est en train d'écouter les vibrations du sol. Il est capable de déterminer si un cavalier ou un attelage arrive, et à quelle distance il se trouve.".
A ce moment là, l'Indien tourne la tête et dit aux deux types :
- "Chariot couvert, à deux Miles, plein sud. Deux chevaux, un bai brun et un alezan. Un homme, une femme, deux enfants, avec affaires dans chariot...".
- "Incroyable! Cet Indien est tout bonnement incroyable. C'est époustouflant! Comment arrive-t-il à connaìtre autant de détails???".
Alors l'Indien tourne à nouveau la tête et lance à nos deux gars :
- "Chariot rouler sur moi il y a une demi-heure...".

659) - Dans le grand ouest américain, un soir, après une journée de convoyage d'un troupeau de cinq milles bovins, trois cow-boys sont assis autour du feu de camp. Ce sont, en fait, tous les trois de rudes gars qui n'ont jamais eu peur de rien, sur qui la douleur n'a jamais eu aucune prise. Après un bon café, ils se mettent à discuter :
Le premier dit :
- "L'autre jour, un taureau s'était échappé de l'enclos. L'animal était en furie. Il a réussi à blesser cinq gars salement, en les écornant et en les piétinant. Lorsque je suis arrivé, je l'ai ratrappé à cheval, puis je lui ai sauté dessus en l'agrippant par ses cornes. Ensuite, ça a été un jeu d'enfant de le mettre par terre en lui tordant le cou!".
Le second renchérit :
- "Ouais, pas mal, mais on a tous déjà fait çà. Moi, l'autre jour, alors que j'étais en vacances chez mon beauf, en Floride, et qu'on était en barque, l'embarcation s'est retournée. Rapidement, un alligator d'au moins trois mètres s'est rué sur moi. La bataille a bien duré 5 minutes sous l'eau. Mais, finalement, j'ai réussi à lui faire la peau en lui déboitant la mâchoire!".
Le troisième cow-boy resta, quant à lui, silencieux, alors qu'il remuait les braises avec sa bitte...

660) - ******* Une petite charade tout droit venue d'Alsace ******* :

  • Mon premier est une rondelle de saucisson sur un boomerang;
  • Mon deuxième est une rondelle de saucisson sur un boomerang;
  • Mon troisième est une rondelle de saucisson sur un boomerang;
  • Mon quatrième est une rondelle de saucisson sur un boomerang;
  • Mon cinquième est une rondelle de saucisson sur un boomerang;
  • Mon sixième est une rondelle de saucisson sur un boomerang;
  • Mon tout est une saison...
Fous foyez pas???
mais si... :
- C'est le Printemps!
Parce que lessix rondelles sont de retour...

661) - En Alsace, toujours, Madame Weber rencontre Madame Schmidt :
- ""Bouchour màdàm Schmidt! Commend allez-fous???".
- "Àh bouchour màdàm Feber ! ça fa bien merci!".
- "Et comment fa fotre petite chienne?".
- "Yé! Elle a eu des petits.".
- "Décha?!".
- "Non, des chiots!!!".

662) - Pourquoi les chimistes alsaciens n'empruntent-ils jamais les routes nationales? :
- Parce qu'ils préfèrent les autoroutes à pH...

663) - Un couple d'Alsaciens discutent avant le dîner :
- "Chérie, qu'est ce que tu nous fais à dîner ce soir?".
- "Devine, çà commence par un C...".
- "Du chambon?".
- "Non, des crenouilles!".

664) - Un matin, à l'armée, lors de l'Appel :
- "Jean Dupont??".
- "Présent!".
- "Michel Durant???".
- "Présent!". Etc, etc ...
- "Isabelle Muller???".
- "Présent!".
- "Isabelle Muller, sortez du rang!!!!".
Un gars s'avance, un mètre quatre-vingt-dix, cent dix kilos, barbu, tatoué. L'adjudant demande :
- "Pourquoi vous vous appelez Isabelle?".
- "Yo, c'est la faute à mon père! Après ma naissance on lui a demandé comment s'appelait son fils, et il a répondu, (avec l'accent alsacien) : "Y s'appelle Muller.".".

665) - Une jeune secrétaire est quinze jours en congé maladie pour une appendicite. L'une de ses collègues va la voir a l'hôpital pour prendre et lui donner des nouvelles. La malade interroge :
- "Comment çà va, au bureau?".
- "Bah, tout le monde y met un peu du sien pour te remplacer... Sylvie fait le café, Monique lit tes magazines, et Amélie suce le patron.".

666) - Maman, papa et la petite fille de dix ans s'en vont passer leurs vacances dans un camp de nudistes. Le jour de leur arrivée, la petite fille va au bord de la plage dans l'espoir de se faire des copains et des copines. Lorsqu'elle revient un peu plus tard, elle dit à sa mère :
- "Maman, maman, il y a des femmes sur la plage, elles ont des plus gros seins que toi!".
- "C'est vrai chéri, mais tu sais, plus les seins sont gros, moins il y en a dans la tête...".
Le lendemain, la petite fille rentre de sa ballade et dit :
- "Maman, maman, il y a des messieurs sur la plage, ils ont des plus gros pénis que papa!".
- "Oui, c'est vrai aussi. Mais c'est comme pour les femmes: Plus le pénis est gros, moins il y en a dans la tête...".
Le troisième jour, la petite fille s'en va, puis, revient en étant tout excitée, pour dire :
- "Maman, maman, papa est en train de parler à une femme qui a vraiment des gros seins,et plus il parle, et moins il en a dans la tête..."/

667) - Un homme dit à sa voisine de table :
- "Le Champagne vous rend jolie.".
- "Je n'en ai pas bu une seule coupe.".
- "Oui, mais moi j'en suis à ma dixième.".

668) - Une femme, sur le point d'accoucher et son mari :
- "Mon amour...", dit son mari, "Je suis désolé, c'est un peu de ma faute si tu souffres...".
- "Mais non, rassure-toi, tu n'y es pour rien...".

669) - Un homme se rend en urgence chez son avocat :
- "Maître, je veux divorcer!".
- "Que s'est - il passé?".
- "Jusqu'à présent, je trouvais des moutons sous le lit conjugal. Mais hier, j'ai trouvé le berger!".

670) - Deux copains discutent :
- "A ton avis, avec quelles femmes a-t-on le plus de chances de ne pas être cocu? Les brunes ou les blondes?".
- "Les grises...".

671) - Une femme sublime va chez un gynécologue. Dès que celui-ci la voit passer le pas de la porte de son cabinet, toute sa déontologie fout le camp par la fenêtre. Il n'a plus qu'une seule envie: Coucher avec elle... Il lui demande de se mettre nue et de s'allonger sur sa table d'auscultation, ce qu'elle fait. Il commence à lui caresser les cuisses et lui demande :
- "Vous savez ce que je fais?".
- "Oui, docteur, vous regardez si je n'ai pas des problèmes dermatologiques ou des taches de rousseur anormales.".
- "C'est tout à fait cela.".
Puis, il lui masse les deux seins :
- "Et là, vous savez ce que je fais, là?".
- "Oui, docteur, vous me palpez pour voir si je n'ai pas de cancer du sein...".
- "C'est tout à fait cela.".
Il enlève son pantalon, son slip, monte sur la table, la pénètre, commence à lui faire l'amour, et interroge à nouveau :
- "Et là, vous savez ce que je fais, là?".
- "Oui, docteur. Vous attrapez un herpès.".

672) - Un homme entre dans une pharmacie et demande au commerçant :
- "Bonjour, je voudrais du Viagra s'il vous plaît?".
- "Oui, certainement, mais, avez-vous une prescription du médecin?".
- "Non, mais j'ai une photo de ma femme...".

673) - Dans un magasin, une jeune femme achète : un savon, une brosse à dents, un tube de dentifrice, une baguette, un litre de lait, une pomme, une banane, une orange, une pêche, un chou, un somoosa, une    barre muesli, une tarte, un dîner micro ondes et une pizza surgelée. Le caissier la regarde, sourit, et lui dit :
- "Seule, hein?".
La nana sourit timidement, puis répond, émue :
- "Oui, comment avez-vous deviné?".
- "Par ce que vous êtes moche!".

674) - Une prof d'université rappelle à son amphi que le lendemain aura lieu l'examen. Elle précise qu'elle n'acceptera aucun motif d'absence, en dehors d'une sévère blessure, d'une grave maladie ou d'un décès d'un proche dans la famille. Au fond de l'auditoire, un jeune rigolo lui demande alors :
- "Et en cas de très grande fatigue pour activité sexuelle débordante?".
Tout l'auditoire éclate de rire... Lorsque le calme est enfin rétabli, la prof sourit à l'étudiant et lui répond doucement :
- "Vous pourrez toujours écrire avec l'autre main...".

675) - C'est l'histoire d'un couple, plus tout à fait jeune, assis devant la télé; le mari demande à sa femme :
- "Je peux savoir pourquoi tu tires la tronche depuis que je suis rentré?".
- "Il y a que c'est notre vingtième anniversaire de mariage et qu'on est là comme des cons devant la télé!!!".
- "Roh mince!!! Je suis tellement débordé que ça m'était complètement sorti de la tête!!!! Pardonne-moi ma chérie... Mets ta plus belle robe, je t'emmène faire la tournée des grands ducs!".
- "Oh Bobby! Je savais que tu n'étais pas un monstre...".
Un peu plus tard, au Restaurant "La Tour d'Argent". Le maître d'hôtel :
- "Bonsoir Monsieur Bobby. Qu'on prépare la table de Monsieur Bobby.".
- "Ils ont l'air de bien te connaître par-ici...".
- "Oh... J'ai du venir déjeuner une ou deux fois avec des clients...".
Le repas se passe. En sortant du restaurant, le mari propose d'aller en discothèque. A l'entrée, une queue d'enfer. Le mari dit à sa femme de ne pas s'inquiéter. En effet, Celui-ci va directement voir le portier et lui dit :
- "Salut Roudoudou! Comment çà va?".
- "Roudoudou aller bien... Bobby pouvoir entrer.".
Dans la boite, le patron les aborde :
- "Bonjour Monsieur Bobby! Qu'on fasse vite libérez la table de Monsieur Bobby!".
La femme se repose des questions :
- "Tu viens souvent ici?".
- "Euh non, le patron est un client...".
Une fois installés, la serveuse vient à leur table :
- "Je vous sers comme d'habitude Monsieur Bobby?".
Et la strip-teaseuse, finissant son show, mais qui n'en rate jamais une, crie bien fort :
- "Et la culotte, c'est pour qui?".
Et toute la salle de répondre :
- "C'est pour Bobby!".
Sur ce, la femme pique sa crise, ils sortent tous les deux et montent dans un taxi. Dans le taxi, la dispute reprend; le mari lance à sa femme :
- "Chérie, ne gâchons pas cette belle soirée!".
- "Moi je comprends que tu me prends pour une conne! Tu es un salaud! Ne me touche pas!!!".
Là, le chauffeur du taxi se retourne vers Bobby et lui dit :
- "Dites Monsieur Bobby, çà fait vingt ans qu'on se connaît. Des putes, on en a ramené des régiments, mais des casse-couilles comme celle-là, jamais!".

676) - Ce matin, Mohammed va trouver son patron et lui dit :
- "Patron, ji ni peux plus travailler chez toi, tous vos employés sont di racistes!".
- "Quoi? Qu'est ce que tu racontes là Mohammed? Qu'il y en ait un ou deux qui soient racistes, je veux bien, mais pas tous quand même.".
- "Si, si. Ji til dis qu'ils sont tous racistes! D'ailleurs, j'ai fait un test, ji liz ai tous posé la mime question et tous m'ont donné la mime réponse.".
- "Mais, quelle est cette question?".
- "Et bien, ji leur ai demandé ci qu'ils diraient si on exterminait tous liz arabes et tous li boulangers...".
Le patron hésite, puis, répond :
- "Les boulangers ?... Pourquoi les boulangers?...".
- "Ah, ti vois . toi aussi!!!".

677) - Raymond a très très mal à la tête. Quand il se lève le matin, il a mal à la tête. Dans les embouteillages, vers le bureau, il a mal à la tête. Toute la matinée, il a mal à la tête. A midi, il déjeune seul, forcément, il ne peut pas participer aux conversations de ses collègues, il a mal à la tête. L'après-midi, il essaie d'oublier qu'il a mal à la tête. Il rentre tôt pour essayer de se coucher et dormir un peu, mais, la nuit, le trouve éveillé par son mal de tête. Çà fait dix ans que çà dure et, après avoir consulté plusieurs médecins, au bord du suicide, Raymond prend rendez-vous chez un spécialiste. L'homme passe la tête de Raymond au scanner et rend son verdict :
- "Raymond, j'ai deux nouvelles, une bonne et une mauvaise... La bonne, c'est que nous avons trouvé l'origine de votre mal. La mauvaise, c'est justement l'origine de votre mal... En fait, vos testicules font pression sur le bas de votre dos. Les lombaires, en réaction, pincent le nerf spinal, lequel remontant le long de la colonne jusqu'à la tête, provoque une irritation permanente du cerveau, d'où vos maux de tête chroniques.".
- "Euh... Et que peut-on faire pour remédier à çà Docteur?".
- "Seulement deux choses Raymond, vous couper les testicules, ou vous laisser vivre avec votre mal...".
Quelques instants de réflexion suffisent à Raymond pour se décider, il a vraiment trop mal à la tête :
- "On coupe, Docteur!".
Trois jours suffisent pour que Raymond, remis des suites de l'opération, quitte la clinique. Un monde nouveau s'étale devant ses yeux incrédules : Ses migraines l'ont quitté, ses tempes ne battent plus, ses idées sont claires, les gens lui sourient et il leur sourit enfin! Passant devant l'officine d'un tailleur pour homme, il décide, pour fêter çà, de s'offrir un nouveau costume sur mesure et pousse la porte de l'échoppe :
- "Bonjour monsieur le tailleur, je voudrais m'offrir un costume sur mesure!".
- "Pas de problème monsieur, je vous propose cette veste en 54 et ce pantalon en 46 qui vous iront parfaitement.".
Un peu étonné d'une telle acuité de jugement, Raymond enfile l'ensemble et force est de constater qu'il lui va comme un gant.
- "Vraiment monsieur, je suis impressionné! Comment pouvez-vous déterminer ma taille aussi précisément?".
- "Le coup d'oeil du pro, monsieur, j'exerce depuis plus de vingt ans.".
Emballé, Raymond décide de compléter ses achats en s'offrant un caleçon de marque :
- "Vous avez bien raison monsieur, je vous propose ce modèle à carreau en taille 42.".
- "Désolé monsieur, mais cette fois vous faites erreur, je porte uniquement du 40.".
- "Croyez-en le coup d'oeil du pro, monsieur. En caleçon, vous faites du 42.".
Raymond insiste :
- "Navré de vous prendre à défaut, monsieur, mais je porte du 40 depuis au moins 10 ans!".
- "C'est comme vous voudrez monsieur, mais je dois vous prévenir : en portant du 40, vos testicules vont faire pression sur le bas de votre dos et vos lombaires, en réaction, pinceront le nerf spinal qui, à son tour, vous donnera des maux de tête...".

678) - Une institutrice fait un cours à ses élèves sur les différences entre les riches et les pauvres. Julie lève le doigt :
- "Moi madame, mon papa il a tout: la télé, le magnétoscope, le Dvd...".
- "Oui, mais est-ce qu'il a un bateau?".
- "Euh, non...".
- "Alors tu vois, c'est bien ce que je disais, on ne peut pas tout avoir.".
Arthur lève la main à son tour et dit :
- "Moi maîtresse, mon papa il a tout: la télé, le magnétoscope, le Dvd, un bateau...".
- "Oui, mais est-ce qu'il a un jet privé?".
- "Euh.. Bin non...".
- "Et bien tu vois on ne peut pas tout avoir dans la vie...".
Sébastien lève le doigt et dit :
- "Moi madame, mon papa il a tout, la preuve, quand samedi, ma grande soeur lui a présenté son petit ami Mohammed, papa a dit : "Il nous manquait plus que çà!!!".

679) - Quelle est la principale différence entre le drapeau corse et le drapeau russe? :
- Sur le drapeau corse, il n'y a pas d'outils...

680) - Une dame de 80 ans est arrêtée pour vol à l'étalage. Elle se présente devant le juge accompagnée de son mari :
- "Qu'avez-vous volé madame?".
- "Une boîte de conserve de pêches, monsieur!".
- "Et pourquoi avez-vous fait cela?".
- "Parce que j'avais faim!".
- "Combien y avait-il de pêche dans la boîte?".
- "Il y en avait six, Monsieur.".
Alors, le juge prononce sa sentence :
- "Vous ferez donc 6 jours de prison...".
Le mari lève la main, demandant au juge s'il peut intervenir :
- "Que voulez-vous dire, monsieur?".
- "Elle a aussi volé une conserve de petits pois, votre Honneur!".

681) - Un petit gamin se lève pendant la nuit pour aller aux toilettes. En passant devant la chambre de ses parents, il entend du bruit, colle son oreille a la porte et entend sa mère qui dit :
- "Ho... C'est bon.. C'est bon!...".
Le lendemain matin, pendant le petit déjeuner, il demande à son père :
- "Dis papa, c'est quoi que tu donnais à manger à maman pendant la nuit, maman disais que c'était bon, c'est bon?".
- "Ha oui, c'était du chocolat!...".
- "Hé. Hé c'est pas vrai, c'était du saucisson, j'ai retrouvé la peau  en dessous du lit.".

682) - Une blonde désespérée appelle son mari au boulot :
- "Je veux faire un puzzle, je n'y arrive pas, je n'en peux plus!".
- "Calme-toi mon amour, est-ce que tu as un modèle?".
- "Oui! Il y a un coq sur la boîte mais je n'y arrive pas, toutes les pièces se ressemblent!!".
- "Ce n'est rien ma chérie, je vais rentrer et on va voir çà ensemble.".
Le type rentre, trouve sa blonde en pleurs et regarde le puzzle...
- "Ecoute ma chérie, tu es mignonne, tu es la plus belle. On remet les cornflakes dans la boîte et on ne dit rien à personne...".

683) - Un cardiologue va faire réparer sa voiture chez son concessionnaire. Pendant que le médecin regarde travailler le mécanicien, celui-ci lui dit :
- "Hé doc, on a des métiers qui se ressemblent hein! On remplace des moteurs, change des valves, répare la tuyauterie, vérifie la circulation, évalue les pressions, etc. Et pourtant, vous faites cinq fois mon salaire!".
- "Tu essayeras de faire ton travail avec le moteur en marche!".

684) - Un couple se balade en voiture à la campagne. Suite à une discussion acerbe, ils ne se parlent pas. Passant devant une ferme où ils voient des ânes et des cochons, le mari brise le silence et dit :
- "Tiens, de la famille à toi?".
- "Oui, enfin, par alliance!".

685) - Un mec se pointe chez le garagiste :
- "Vous pouvez réparer ma roue?".
- "Bien sûr... Oh! Comment vous avez fait pour crever cette roue comme çà?".
- "J'ai roulé sur une bouteille.".
- "Vous l'aviez pas vue?".
- "Non, le mec l'avait dans sa poche.".

686) - Le train va partir, le chef de gare ferme toutes les portières, mais l'une d'elles ne ferme pas. Il la claque, la reclaque, mais la portière s'ouvre à chaque fois; énervé, il hurle :
- "Monsieur, enlevez vos mains!".

687) - Le père de David s'étonne de ne pas avoir encore reçu le bulletin scolaire de son fils et lui en demande la raison :
- "Et ton bulletin, il n'est pas encore arrivé?".
- "Si, si, mais je l'ai prêté à Paul pour qu'il fasse peur à son père!".

688) - Un homme entre dans un bar et remarque sur le comptoir une immense jarre pleine de billets de dix dollars. Il se dit qu'il doit y en avoir pour des milliers de dollars, et demande au barman :
- "C'est quoi le gag, avec la jarre?".
- "Eh bien, tu paies dix dollars, et si tu réussis trois épreuves, le magot est à toi...".
L'homme est vivement intéressé :
- "Quelles sont les trois épreuves?".
- "Paie d'abord, c'est la règle.".
Alors, l'homme lui tend un billet de 10 $ que le barman ajoute aux autres dans la jarre.
- "OK, voici ce que tu dois faire. D'abord tu dois boire un gallon de tequila aux piments sans faire la grimace. Ensuite, tu dois arracher à mains nues la dent cariée du pit-bull dans la cour arrière. Finalement, en haut, il y a une vieille femme de quatre-vingt-dix ans qui n'a jamais atteint l'orgasme, et tu dois la faire jouir.".
L'homme est estomaqué :
- "Je sais que j'ai payé dollars, mais je ne suis pas fou. C'est impossible! On ne peut pas boire un gallon de tequila aux piments ni faire ces autres choses...".
- "Comme tu veux, mais ton billet de 10 $ reste où il est!".
Le temps passe et l'homme ingurgite quelques verres, puis d'autres encore... Finalement, il demande :
- "Oussé qu'alle est s'te "hip"! tequila?".
Il empoigne le gallon à deux mains et avale tout le contenu d'une seule gorgée. Des larmes lui coulent sur les joues mais il ne grimace pas. En titubant, il se rend dans la cour arrière où le pit-bull est enchaîné. Bientôt, les autres clients du bar entendent des bruits de bagarre: le pitbull jappe, l'homme crie, le pitbull hurle, puis soudain, le silence... Au moment où les clients commencent à penser que l'homme est sûrement mort, celui-ci rentre dans le bar. Ses vêtements sont déchirés et ensanglantés. Il est couvert de morsures et de griffures.
- "Maintenant, où est la vieille femme avec la dent cariée?".

689) - C'est la sortie des usines Renault, et trois potes qui travaillent sur la même chaîne se retrouvent au troquet avant de rentrer chez eux. Devant leur mousse, la discussion s'engage :
- "Moi je lis l'Humanité...", dit le premier, "Vous devriez voir ce qu'ils disent à propos des cours des actions Michelin et des licenciements qui vont avec...".
- "Tu lis l'Huma? Moi je lis Lutte Ouvrière. Tu verrais ce qu'ils se prennent dans la tronche, les patrons!", fait le deuxième...
Et le dernier les achève en disant :
- "Et ben moi, je lis Modes et Travaux..."
- "Modes et Travaux? T'es con, c'est un truc de bonnes femmes.", s'étonnent les deux autres.
- "C'est peut-être une revue de bonnes femmes, mais c'est bourré de patrons, et tous les matins, avant de partir à l'usine, je me torche avec!"...

690) - ******* Petite histoire vraie! ******* :
Une dame agée, retournant à sa voiture après avoir fait ses courses, aperçoit quatre hommes sur le point de partir avec celle-ci. Sans hésiter, elle laisse tomber ses commissions, saisit son revolver, les menace et crie :
- "J'ai un revolver et je sais m'en servir. Sortez de là, salopards!".
Les quatre hommes n'attendent pas une deuxième invitation et filent sans demander leur reste.Après quoi, la petite dame, secouée mais fiérote, ramasse ses sacs, les charge à l'arrière de la voiture et s'assied derrière le volant. Mais elle est si secouée par l'incident, qu'elle n'arrive pas à introduire la clef dans la serrure. Elle essaie en vain plusieurs fois et soudain réalise pourquoi. Quelques minutes plus tard, elle retrouve sa voiture parquée un peu plus loin... Consciente du problème, elle transporte ses commissions dans sa voiture et se rend au commissariat de police le plus proche. L'agent à qui elle raconte sa mésaventure se tord de rire au point d'en suffoquer et lui montre, au fond de la pièce, quatre hommes encore pâles de terreur en train de remplir une déclaration pour le vol avec violence de leur véhicule par une petite dame d'un mètre soixante portant lunettes, cheveux bouclés, et brandissant un revolver. L'affaire fut classée sans suite...

691) - Une femme arrive dans la cuisine et vois son mari, une tapette à mouches à la main; elle lui demande alors :
- "Que fais-tu?
- "Je chasse les mouches...".
- "En as-tu tué?".
- "Oui, trois Mâles et deux Femelles.".
- "Bah, comment fais-tu la différence entre les femelles et les mâles?".
- "Ben facile : trois étaient sur la cannette de bière, deux sur le téléphone.".

692) - Un mec qui se promène dans la rue croise une femme avec des seins parfaits. Il l'aborde et lui demande :
- "Mademoiselle, est-ce que vous me laisseriez vous mordre les seins pour cent euros?".
- "Vous êtes malade!.
Le gars s'en retourne, fait le tour du pâté de maison en courant, et l'attend au prochain tournant :
- "Est-ce que vous me laisseriez vous mordre les seins pour mille euros?".
- "Écoutez, je ne suis pas celle que vous croyez, compris?".
Le gars repart en courant, fait le tour du pâté de maison suivant et l'attend de nouveau au tournant :
- "Me laisseriez vous vous mordre les seins pour dix mille euros?".
Elle réfléchit un instant et dit :
- "Hmmm, dix mille euros? D'accord mais pas ici. Allons dans cette ruelle sombre...".
Ils vont donc dans la ruelle; là, elle retire son chemisier, révélant les seins les plus parfaits du monde. Aussitôt qu'il les voit, notre type s'en empare et commence à les caresser, les masser, les embrasser, les lécher, il enfonce sa tête entre eux mais aucune morsure... Finalement, la femme, ennuyée, lui demande :
- "Allez-vous finir par les mordre à la fin?".
Et au gars de répondre :
- "Non, trop cher.".

693) - Le mari sort de la salle de bains, complètement nu, et très en forme! Le voyant arriver, sa femme lui dit :
- "Pas ce soir chéri, j'ai très mal à la tête...".
- "Hé ben çà tombe bien: j'ai saupoudré mon sexe avec de l'aspirine... Tu le veux en cachet ou en suppositoire???".

694) - Une femme qui doit recevoir des amis à dîner envoie son mari acheter des escargots frais. Le mari, en quête des gastéropodes, fait d'abord le marché, mais ne trouve pas ce qu'il cherche... On lui donne l'adresse d'une ferme. L'homme reprend sa voiture et arrive à la ferme où il trouve une douzaine d'escargots. Sur le chemin du retour, il découvre une jeune femme en détresse sur le bas-côté de la route. Le pneu de sa voiture est crevé, et la jeune femme n'a jamais changé de roue de sa vie. Ni une, ni deux, le bon samaritain lui remplace la roue. Pour le remercier, elle lui propose de boire un verre chez elle. Une chose en entraînant une autre, le monsieur passe la nuit avec la dame. A six heures du matin, il bondit comme un fou hors du lit en criant :
- "Merde ma femme... Et la réception d'hier soir ! Ça va être ma fête!".
Il fonce chez lui. Il arrive devant la porte, pose les escargots sur le sol et sonne...
Sa femme ouvre la porte, très en colère; elle lui demande :
- "Et on peut savoir où tu as passé la nuit?".
Alors l'homme regarde les escargots en train de ramper sur le paillasson, regarde sa femme, regarde à nouveau les escargots et dit :
- "Allez les gars! On y est presque!".

695) - Maurice Ben Fenech se présente pour un emploi de vendeur dans une grande surface où l'on vend de tout. Le patron lui demande s'il a de l'expérience:
- "Si j'ai de l'expérience? Dans la vente? Aaïaïaïaille, tu me demandes çà à moi, Maurice Ben Fenech? J'suis le Roi de la vente, moi! Mon cousin avait une boutique, j'ai tout vendu. Maintenant, il est parti au soleil, tellement je l'ai rendu riche... Sur la tête de ma mère, y à pas meilleur vendeur que moi.".
Le Patron, amusé par la situation, décide d'essayer le jeune homme pour la journée. Le soir, il revient pour voir ce qu'il a bien pu vendre :
- "Alors, combien de ventes as-tu fait aujourd'hui?".
- "Une seule, sur ma tête Patron, il est venu qu'un client.".
- "Ce n'est pas très brillant çà, et une vente de combien?".
- "Seulement cent mille euros, patron.".
- "Quoi? Cent mille? Tout rond? Mais... Comment çà?".
Et Maurice raconte :
- "Y à un type qui est venu, je lui ai vendu un hameçon. Puis, je lui est proposé la petite canne à pêche au lancer, et une série de mouches. Comme je lui dit qu'il ne peut pas pêcher sans être bien équipé, je lui vends aussi la grande canne avec la ligne, les bouchons et un moulinet. Sur la tête de ma mère, t'en as jamais vu un comme çà, que je lui dis, tu peux remonter Moby Dick avec çà. Après, pour pas qu'il ait honte devant les autres pêcheurs, je lui ai vendu l'équipement: les bottes, le ciré et le bob. Parce qu'avec sa canne toute neuve, s'il a pas l'équipement, y va passer pour un plouc, hein chef? Et les clients de Ben F'nech, ils peuvent avoir l'air con mais pas l'air plouc. Puis, je lui demande où il va aller pêcher. Imm dit sur la côte. Alors, je lui dis qu'il ferait bien d'acheter un bateau pour pêcher au large, et je lui vends le hors-bord de douze mètres avec les deux moteurs. Et je lui demande comment y va emmener son bateau sur la côte. Il savait pas. Alors, je lui ai vendu la nouvelle Mercédès et une remorque pour tracter le bateau. Et puis, on a fait les comptes; çà faisait cent-et-un mille cent vingt-quatre Euros. Alors je lui dis: "comme t'es un bon client, je te fais un prix: cent mille tout  rond, mais tu paies cash. Il a dit je passe à la banque et j'arrive. Et une heure après, il est revenu avec l'argent et il a tout pris, patron.. Les sous sont là dans la caisse.".
Le Patron est scié, complètement ahuri, assis par terre. Il n'en  croit pas ses oreilles, il regarde l'argent dans la caisse et dit :
- "T'as vendu une Mercédès et le hors bord à un gars qui venait pour acheter un hameçon?".
- "Heu... Bien non, pas vraiment, patron. L'client, y venait pour acheter une boîte de Tempax pour sa femme, alors je lui ai dit : Puisque ton week-end il est foutu, pourquoi t'irait pas à la pêche?".

696) - Un belge (B.), un allemand (A.) et un japonais (J.) sont au resto. On entend une sonnerie. L'allemand place son petit doigt devant sa bouche, le pouce devant l'oreille et parle, puis finit :
J. - "C'est bien çà, c'est quoi?".
A. - "Et bien c'est un émetteur dans le petit doigt et un récepteur dans le pouce, comme çà, si on me téléphone, je réponds de suite.".
Deux minutes plus tard, autre sonnerie. Le japonais commence à parler tout seul, puis, arrête au bout d'un moment.
A. - "Et çà, c'est quoi?".
J. - "Et bien j'ai un émetteur dans la bouche et un récepteur dans l'oreille et je n'ai même pas besoin de mes doigts pour téléphoner!".
L'allemand est super étonné quand, tout à coup, le belge fait le pet de la mort :
Le japonais et l'allemand le regardent, et au belge de rétorquer :
- "Vous auriez du papier? Je reçois un fax!".

697) - Un corse cherche du travail. Sachant que l'autoroute entre le nord et le sud de l'île est en travaux, il se décide d'aller voir si, par hasard, il n'y aurait pas un boulot pour lui à l'équipement. On lui propose alors de peindre des bandes blanches tout le long de l'autoroute. Il accepte. Le premier jour, il fait cent mètres de ligne blanche; le deuxième jour cinquante; le troisième, vingt-cinq; le quatrième, dix... Au cinquième jour, le chef vient le voir et lui dit :
- "OK pour le premier jour. Cent mètres c'est pas tellement, mais çà passe. Mais les jours suivants, pourquoi as-tu régressé dans les distances peintes?".
- "Chef, plus j'avance et plus le pot de peinture est loin...".

698) - Au cours d'une récente grève à Ajaccio, la direction de l'entreprise a dû faire appel aux C.R.S. Pour faire évacuer l'usine. Ceux-ci sont intervenus à coup de grenades lacrymogènes. C'était la première fois qu'on a vu des Corses quitter leur travail en pleurant...

699) - ******* Attention!: Envoyez ceci à tous vos contacts! ******* :
""Je déteste les faux mails d'alerte, mais là, c'est vraiment important. Si un homme se présente à votre porte, vous disant qu'il fait une enquête, et vous demandant de lui montrer vos nichons, surtout, ne lui montrer pas! C'est une arnaque! Il veut seulement voir vos nichons! J'aurais aimé savoir çà hier. Je me sens si idiote."". Signé : Une Blonde...

700) - Deux croupiers fatigués de Las Vegas attendaient le client à une table de Craps. Une jeune femme, très séduisante, s'approche et leur dit :
- "Je voudrai parier vingt mille dollars sur un seul lancer de dés. Mais je n'ai de la chance que lorsque je joue sans jupe et sans petite culotte. J'espère que vous n'avez rien à objecter à çà?".
Là-dessus, elle se déshabille devant les deux croupiers médusés, et lance les dés en hurlant :
- "Ouh là là, maman a besoin d'une nouvelle culotte!".
Sitôt après, elle se met alors à sauter en l'air et étreindre chacun des deux croupiers :
- "Oui! Oui! Oui! J'ai gagné! J'ai gagné!".
Sur ce, elle ramasse l'argent ainsi que ses vêtements, et quitte rapidement la table de Craps. Les deux croupiers se regardent fixement, l'air hébété et ahuri. Finalement, le premier demande à l'autre :
- "Qu'est-ce qu'elle avait fait comme score, sept ou onze?".
- "Je pensais que tu regardais!".

Merci à Isabelle, Caroline, Fabienne, Leïla, Olivia, Laetitia, Sandrine, Sophie, Arnaud, Maxime, Christophe, Serge, Éric, Johnny, Daniel, Dany, Michel et les autres de m'avoir envoyé toutes ces superbes blagues par E-Mail...

Copyright (©) Stéphane VINCENT 2006-2099 Monochrome Web - Tous Droits Réservés