Retour à la rubrique "Humour"

Monochrome Web : Site "Par & Pour Déficients Visuels"

Rubrique "Rire sur le web!" : Les blagues en série volume 13

601) - Ce mercredi matin, c'est le catéchisme. Nous sommes début Avril, et à l'approche de Pâques, le curé de service qui fait le catéchisme a décidé de faire réfléchir tout son petit monde sur Jésus. Alors la question posée est :
- "Puisque le Bon Dieu a ressuscité d'entre les morts le troisième jour, où se trouve-t-il maintenant?".
Le petit Kévin lève la main et dit :
- "Le Bon Dieu est au Paradis.".
La petite Dorothée dit :
- "Le Bon Dieu est dans mon coeur.".
Le petit Toto, tout énervé, comme d'habitude, lève la main, se lève et crie presque :
- "Je sais! Je sais! Le Bon Dieu est dans notre salle de bains!".
Toute la petite assemblée se tait, regarde le curé pour savoir si c'est la bonne réponse... Mais celui-ci est complètement halluciné par les propos de Toto. Après quelques secondes, il reprend ses esprits et demande à Toto pourquoi celui-ci pense que le Bon Dieu est dans sa salle de bains :
- "Parce que tous les matins, mon père se lève, va à la porte de la salle de bains, et frappe plusieurs coups dedans en criant : "Bon Dieu, t'es encore là?".".

602) - Deux Français vont chercher de l'essence dans une station service à la frontière franco-belge. La station est éloignée, mais ils veulent absolument participer au concours organisé par le gérant de la station. Ils font donc le plein et demandent au gérant s'ils peuvent y participer :
- "OK. Si vous gagnez vous avez droit à une heure de sexe gratuite offerte par la maison.".
- "Et comment on joue?".
- "C'est simple. Je vais penser à un nombre entre un et dix, si vous devinez ce nombre vous gagnez votre heure de sexe gratuite.".
- "OK. Je dis sept.", répond le premier Français.
- "Désolé, c'était huit.", dit le gérant.
La semaine suivante, ils retournent à la station, refont le plein et demandent de nouveau à participer au concours :
- "OK. Je vais penser à un nombre entre un et dix, si vous devinez ce nombre vous gagnez votre heure de sexe gratuite.".
- "OK. Je dis cinq.", répond le premier Français.
- "Désolé, c'était sept.", dit le gérant.
Sur le chemin du retour, le premier Français dit à l'autre :
- "Je suis sûr que ce concours est truqué.".
Et au deuxième de rétorquer :
- "Je ne pense pas, Ma femme a gagné deux fois la semaine dernière!".

603) - Le facteur (F.) fait sa tournée. Il arrive chez Doudou (D.). Celui-ci sort vers la poubelle, avec plein de bouteilles d'alcool vides dans les mains:
F. - "Eh ben! Vous avez dû faire la fête hier soir? Vous avez l'air fatigué! ".
D. - "Oh oui. C'était la fête du quartier et on a fini chez moi avec une quinzaine de couples. Vers minuit, on était bien bourrés et on a joué à qui C'est?; les hommes sont allés dans la chambre et sont revenus à Poil, un Drap sur la tête, avec seulement le zizi qui dépassait par un trou. Les femmes devaient deviner qui se cachait sous le drap...".
F. - "Çà devait être marrant; j'aurais bien aimé y participer...".
D. - "Valait mieux pas, votre nom a été cité 5 ou 6 fois!".

604) - ******* Le fils du Capitaine Crochet! ******* :
Un gamin revient de l'école avec son bulletin. Il a vingt sur vingt partout, sauf en lecture où il a dix-neuf virgule cinq sur vingt. Son père est furieux, il le tabasse et lui ordonne d'avoir vingt partout pour le trimestre suivant, en proférant des menaces à l'égard de son fils. Et, lorsqu'à la fin du second trimestre, son fils revient montrer son bulletin, le résultat est identique au premier trimestre. Alors, le père frappe son fils tous les soirs, lui fait travailler la lecture jusqu'à minuit pendant tout le trimestre. Le gosse est épuisé et couvert de bleus. Idem au troisième trimestre. Le père devient complètement dingue, décroche son fusil, et vise son fils. A ce moment, la mère intervient et lui dit :
- "Arrête Robert, tu sais bien que c'est difficile de lire le braille avec un crochet!".

605) - C'est l'histoire d'une femme très riche, mais plutôt démunie au rayon poitrine. Son genre, çà serait "oeuf sur le plat". Cette femme a une marotte, c'est de flâner chez les antiquaires, et ce samedi, chez l'un d'entre eux, elle découvre un vieux miroir dont le tain est constellé de craquelures, et, cependant, l'antiquaire le vend trente mille euros. Étonnée par le prix, elle demande au marchand ce qui fait que le miroir est si cher. L'antiquaire lui répond que celui-ci est unique, car il a des pouvoirs surnaturels. D'après lui, le miroir est capable d'accorder un de leurs voeux à ses propriétaires. La femme est tellement excitée (elle sait déjà ce qu'elle demandera au miroir) qu'elle signe le chèque sans sourciller. De retour chez elle, elle pose le miroir dans sa salle de bains et demande :
- "Miroir, miroir, s'il te plaît, transforme ma poitrine en du quatre-vingt-quinze C.".
Et, miraculeusement, les seins commencent à gonfler, gonfler... La dame est hypra contente, forcément. Le soir, son mari rentre du travail. Il est complètement incrédule , surtout lorsque sa femme lui raconte comment ses seins sont devenus ce qu'ils sont; alors, il décide d'essayer lui aussi :
- "Miroir, miroir, s'il te plaît, fais que ma bite touche le sol!".
Et le mari devint cul-de-jatte...

606) - Le vieux médecin qui suivait une vieille dame de quatre-vingt ans prend sa retraite. Le nouveau médecin de cette même dame demande alors à cette dernière de bien vouloir lui apporter la liste de ses prescriptions lors de sa prochaine visite. Alors que le jeune médecin parcourait la liste de ses médicaments, il écarquilla les yeux en voyant qu'elle avait une prescription pour la pilule contraceptive.
- "Madame Dubois, est-ce que vous vous rendez compte que c'est la pilul?".
- "Bien sûr, çà m'aide à dormir.".
- "Madame Dubois, je vous assure qu'il n'y a rien là-dedans pour faire dormir, ce sont des pilules contraceptives. Vous n'en avez plus besoin.".
- "Oui, mon cher, je sais tout cela. Mais, chaque matin, j'en écrase une et je la mélange au jus d'orange de ma petite fille de seize ans. Et croyez-moi, çà m'aide à dormir tranquille...".

607) - Un gars sort d'un bar en titubant. Un véritable désastre. Il lui faut cinq bonnes minutes pour trouver les clés de sa voiture, non sans être tombé deux ou trois fois. Au bout du parking, les policiers regardent la scène. Il faut encore cinq autres grosses minutes pour que le gars réussisse à faire tourner le moteur. Pendant ce temps, ses amis sortent du bar, cognent sur sa vitre, et lui souhaitent bonne nuit. Çà ne va pas bien pour Albert, mais il chante quand même : "I did It My Way.". Finalement, il réussit à lancer le moteur, et il commence à rouler. Immédiatement, les policiers allument leur gyrophare, et le mettent en état d'arrestation. Ils lui demandent de souffler dans le ballon. Résultat : zéro! Rien! Pas une goutte d'alcool! Que dalle! Nada! Broquette! Snote sur fond d'azur! Ils interrogent alors :
- "Mais pourquoi çà vous semblait si difficile de trouver vos clés et de monter dans la voiture?".
- "Ah! Çà! Bien ce soir, c'est moi qui tenait le rôle du leurre. Ce sont les autres qui sont beurrés, et ils sont tous partis!".

608) - C'est l'histoire d'un petit garçon qui se réveille souvent la nuit pour aller aux toilettes. Une nuit, alors qu'il longe le couloir, il entend des bruits venant de la chambre de sa mère. Curieux, il regarde par le trou de la serrure, et voit sa mère, allongée sur le lit, toute nue, couchée sur le dos. Celle-ci se caresse partout le corps en murmurant et gémissant :
- "Je veux un homme, je veux un homme... J'ai besoin d'un homme!".
Très gêné, le garçon court se recoucher, et ne dit rien à personne. La nuit suivante, il doit encore se rendre aux toilettes, et, de nouveau, entends des bruits, différents cette fois, de la nuit dernière. Il regarde par la serrure, et voit sa mère, au lit, avec un grand gaillard, en train de... Enfin, vous savez très bien quoi! Encore une fois, il se recouche sans se faire remarquer. La troisième nuit, c'est au tour de la mère de devoir aller aux toilettes. Elle entends des bruits venants de la chambre du garçon; et, intriguée, entr'ouvre la porte, voit ce dernier couché nu sur son lit. Il se caresse la poitrine et murmure :
- "Je veux un vélo, je veux un vélo... J'ai besoin d'un vélo!".

609) - Le petit Nicolas déménage à la campagne, achète l'âne d'un vieux fermier pour cent euros. Le fermier doit livrer l'animal le lendemain, mais, justement, le lendemain :
- "Désolé fiston, mais j'ai une mauvaise nouvelle, l'âne est mort.".
- "Bien, alors, rendez-moi mon argent.".
- "Je ne peux pas faire çà. Je l'ai déjà tout dépensé.".
- "OK, alors, vous n'avez qu'à m'apporter l'âne.".
- "Qu'est-ce que tu vas faire avec?".
- "Je vais le faire gagner par un tirage au sort.".
- "Tu ne peux pas faire un tirage au sort avec un âne mort!".
- "Certainement que je peux. Je ne dirai à personne qu'il est mort."".
Dans sa situation, le fermier se dit qu'il ne peut pas vraiment refuser/ Il ramène donc l'âne au petit Nicolas. Un mois plus tard, il revient chez le petit garçon :
- "Qu'est devenu mon âne mort?".
- "Je l'ai fait tirer au sort. J'ai vendu cinq cent billets à deux euros l'unité et j'ai fait un profit de neuf cent quatre-vingt dix-huit euros.".
- "Et personne ne s'est plaint?".
- "Seulement le gars qui a gagné. Çà fait que je lui ai rendu ses deux euros.".
Épilogue :
Nicolas a vieilli, et est devenu président de France...

610) - Papy et mamy sont en train de regarder un prédicateur à la télé câblée. Le prêcheur est face à la caméra et regarde son public 'dans les yeux :
- "Mes amis, j'ai un don. J'ai le don de guérir les gens, et j'aimerai pouvoir faire profiter tous les téléspectateurs. Pour cela, c'est simple: si vous êtes malade ou si vous avez mal quelque part, placez votre main gauche sur le dessus de votre récepteur télé, et placez votre main droite sur la partie de votre corps qui est défaillante... Je vous promets que vous serez guéri!".
Mamy se lève alors de son fauteuil, s'avance vers sa télé. Cela fait deux mois qu'elle se plaint de maux d'estomac et elle a bien envie de croire le prédicateur... Aussitôt après, papy se lève et s'approche, lui aussi, au plus près de la télé. Il met sa main gauche au-dessus du poste et place sa main droite sur son entrejambes... En voyant ce que fait papy, mamy fronce les sourcils et lui dit :
- "Dis donc papy, il a dit qu'il guérissait les malades... Il n'a pas dit qu'il ressuscitait les morts!".

611) - Les avocats ne devraient jamais poser des questions auxquelles ils ne sont pas prêts à recevoir certaines réponses :
Dans une affaire qui se déroule dans une banlieue, le procureur appelle son premier témoin à la barre, une grand-mère très âgée. Il s'approche d'elle et lui demande :
- "Madame Jeanne, me connaissez-vous?".
- "Oh! Oui je vous connais Monsieur Williams. Je vous connais depuis votre enfance, et, sincèrement vous me décevez beaucoup. Vous êtes un grand menteur, vous trompez votre femme, vous manipulez les gens et vous êtes médisant et le plus grand des calomnieurs. Vous pensez être un "Big Shot" alors que vous ne pouvez réaliser que vous n'êtes qu'une mauviette et que vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez. Oh! Oui je vous connais!".
L'avocat, surpris, ne sachant que faire, pointa l'autre avocat du doigt et demanda :
- "Madame Jeanne, connaissez-vous l'avocat de la défense?".
- "Bien sûr que je le connais. Je connais Monsieur Richard depuis qu'il est tout jeune. Il est paresseux, obèse et il est alcoolique. Il ne peut pas avoir de relation normale avec quiconque et il est l'un des pires avocats de toute la zone. Non seulement il a trompé sa femme avec trois femmes différentes, et l'une d'entre elles est la vôtre. Oh! Oui, je le connais!".
L'avocat de la défense était au bord de l'évanouissement.
Le juge demanda aux deux avocats d'approcher de la barre, et avec une voix très calme, il leur dit :
- "Si l'un d'entre vous demande à cette vieille si elle me connaît, je vous envoie tous deux pourrir en prison pour complot...".

612) - Un chevalier part en croisade. Auparavant, il met une ceinture de chasteté à sa jeune épouse, puis, il convoque l'écuyer de la dame en disant :
- "Je te confie la clé de la ceinture de chasteté. Conserve-là en permanence sur toi et ne la donne à personne. Si dans trois ans, jour pour jour, je ne suis toujours pas de retour, c'est que j'aurai péri sous les murs de Jérusalem. Alors, et alors seulement, tu ouvriras la serrure.".
Et il s'en va... Trois heures plus tard, sur la route, un cavalier le rejoint, au grand galop, dans un nuage de poussière. C'est l'écuyer, qui lui dit d'une voix haletante :
- "Ah, Monsieur le comte, c'est une chance que j'aie réussi à vous rattraper! Vous ne m'avez pas donné la bonne clé...".

613) - Un touriste est venu passer une semaine à Jérusalem. Il a emménagé dans un hôtel situé à quelques mètres du mur des lamentations. Chaque matin, en sortant de l'hôtel, il croise un vieil homme qui s'en va prier. Et le soir, lorsqu'il regagne l'hôtel, il recroise systématiquement le même personnage qui rentre chez lui. Au bout de cinq jours, le touriste finit par engager la conversation avec le vieil homme :
- "Je vous ai vu venir chaque jour pour prier ici... Depuis combien de temps passez-vous toutes vos journées ici?".
Le vieil homme répond aimablement :
- "Ben, çà va bientôt faire trente ans...".
- "Trente ans de prières! C'est merveilleux... Et si ce n'est pas indiscret: pour qui priez-vous?".
L'homme se confie :
- "Le matin, je prie pour la paix dans le monde et la fraternité entre les hommes. L'après midi, je prie pour trouver une solution au problème de la famine dans le monde et pour vaincre les maladies de la surface de la planète...".
- "C'est admirable! Et qu'est ce que vous ressentez quand vous priez dans ce lieu sacré?".
- "Ben, il y a des jours, j'ai l'impression de parler à un mur...".

614) - Jack et Bob décident d'aller skier pour le week-end. Après quelques heures de conduite, ils se font surprendre par une grosse tempête de neige. Au travers du blizzard, ils aperçoivent une ferme et demandent à la très jolie dame qui leur a ouvert, s'ils ne pourraient pas passer la nuit chez elle :
- "Je réalise que c'est une terrible tempête et que je vis seule dans cette énorme maison mais, mon mari étant décédé depuis peu, j'ai peur que les voisins jasent si je vous hébergent dans la maison.".
- "Soyez tranquille ma chère dame...", dit Bob, "Nous dormirons dans la grange et serons partis au lever du jour.".
La dame était d'accord,ils s'installent dans la grange et au lever du jour, ils reprennent la route. Ils eurent un très beau week-end de ski. Mais, neuf mois plus tard, Bob reçoit une très surprenante lettre d'un avocat. Il ne lui as fallu que quelques minutes pour comprendre que cette lettre venait de l'avocat de la dame veuve rencontrer neuf mois plus tôt. Il se rend chez son ami Jack et lui demande alors :
- "Jack, te souviens-tu de la jeune et jolie veuve que nous avions rencontré il y a neuf mois, lors de notre weeke-end au ski?".
- "Oui je m'en souviens...".
- "Se pourrait-il que tu te sois réveillé au milieu de la nuit, que tu te sois rendu à sa maison et que tu te sois permis de la visiter?".
- "Ouais, hum, oui...".
- "Et, est-ce que tu te serais servis de mon nom au lieu du tien?".
- "Oui, c'est vrai, jai fait tout cela, mais pourquoi me demandes-tu çà???".
- "J'ai reçu une lettre de son avocat, elle est décédée et j'hérite de tout...".

615) - Deux prêtres décident d'aller en vacances à Ibiza. Ils sont déterminés à prendre de vraies vacances, en ne portant rien qui pourrait les identifier comme étant membres du clergé. Aussitôt arrivés, ils achètent bermudas, shorts, chemises, sandales, lunettes de soleil, etc... Et, le matin suivant, se retrouvent sur la plage, habillés comme de vrais touristes... Assis sur leur chaises pliantes, ils prennent un verre au soleil, en savourant leur situation de vacanciers, lorsqu'une belle grande blonde, aux formes désirables, en bikini topless, passe devant eux et leur dit, avec un grand sourire :
- "Bonjour, mon Père, bonjour mon Père..."...
Ils sont éberlués... Comment sait-elle qu'ils sont prêtres??? Ils se disent alors que leurs chemises à carreaux et leurs sandales de cuir sont peut-être un peu trop classiques, et retournent au magasin pour s'acheter des costumes de plage dernier cri... Le lendemain, toujours assis sur leur chaises pliantes, ils profitent du soleil lorsque la même grande blonde, aux rondeurs plus que dénudées, monokini-string, Leur adresse son plus beau sourire, sans s'rrêter pour autant, en leur disant :
- "Bonjour mon Père, bonjour mon Père..."...
L'un des prêtres, n'en pouvant plus, l'interpelle :
- "Une minute, jeune fille!".
- "Oui, mon Père?".
- "Nous sommes prêtres, et fiers de l'être, mais comment faites-vous pour le voir, habillés comme nous le sommes?".
- "Mais enfin, mon Père... C'est moi... Soeur Catherine!!!"...

616) - Un ours (O.) poursuit un lapin (L.) :
L. - "J'vais t'attraper, p'tit tabarnak!".
L. - "Va donc chier gros tas!".
Les deux traversent un champ où se trouve une grenouille magique (G.), qui leur dit :
G. - "Arrêtez! Je suis une grenouille magique et je peux vous exaucer trois voeux chacun. Qui commence?".
O. - "Moi, je suis le plus gros et le plus fort.".
G. - "Vas-y l'ours, quel est ton premier voeux?".
O. - "Moi, je veux que tous les ours de mon bois soient des  femelles, sauf moi!".
G. - "Pas de problème! Et toi, lapin, que souhaites-tu?".
L. - "Moi, je veux un casque de moto à la grandeur de ma tête.".
O. - "T'es donc ben niaiseux, toi!".
G. - "Pas de problème, ton voeux est exaucé. Voilà ton casque. L'ours, quel est ton deuxième voeux?".
O. - "Moi, je veux que tous les ours du bois voisin soient des femelles!".
G. - "C'est fait! Et toi lapin, quel est ton deuxième voeux?".
L. - "Moi je veux une moto à ma taille, superpuissante, turbo...".
G. - "La voilà!".
L. - "Non, mais tu le fais exprès ou t'es vraiment cave!?".
G. - "Bon, çà fera la chicane, est-ce qu'on peut finir vos souhaits?".
O. - "Mon dernier voeux est que tous, mais alors tous les ours de l'univers soient des femelles sauf moi!".
G. - "Ton voeux est exaucé. Et toi, lapin, quel est ton dernier voeux?".
Le lapin met son casque, monte sur sa moto, démarre à fond et crie en se retournant :
- "Je veux que l'ours soit gay..........!!!".

617) - A la fin de sa brillante carrière de carrossier, Pinin Farina arrive au Paradis où Dieu l'accueille avec ces mots :
- "Bienvenue au Paradis, Monsieur Pinin Farina. Vous avez votre place, ici, à mes côtés, pour avoir aussi bien travaillé durant toute votre vie. En effet, le Monde entier a admiré votre savoir-faire en matière de carrosserie automobile, et moi-même, je l'avoue, j'ai beaucoup d'admiration envers ces superbes carrosseries que vous avez dessinées. Je me remémore la Ferrari 250 GTI qui gagna la course d'Indianapolis, quelle robe magnifique! Et la Lancia de 1950, avec sa calandre si typée et sa boîte de vitesses à l'arrière... Dernièrement, vous avez donné un coup de crayon magnifique pour élaborer le coupé 406.".
Pinin Farina, de rougir et de dire :
- "Dieu vous me flattez trop, c'est trop. Et vous, Dieu, n'avez-vous pas créé la plus belle créature du monde, la femme, avec toutes ses splendeurs, ses courbes parfaites, sa silhouette très affinée???".
- "Oui, oui, je ne suis pas mécontent de moi. Mais pour revenir à votre vie de professionnel, Monsieur Pinin Farina, si je peux me permettre...".
- "Oui, oui, bien sûr, vous pouvez.".
- "Et bien, en ce qui concerne la F Quarante, ne trouvez vous pas que l'aileron arrière n'alourdisse trop la finesse de cette voiture, et cette Enzo, dernier modèle, si je peux me permettre...".
- "Oui, oui, dit Pinin Farina, dites-moi...".
- "Et bien les prises d'air à l'avant ne sont-elles pas trop proéminentes?". Mais ce n'est qu'un détail!".
- "Oui, c'est vrai, c'est certainement vrai, mais si je peux me permettre, au niveau de la création de la femme...".
- "Et bien, dites-moi, dites-moi...".
- "Avec votre permission  mon Dieu, je dirai qu'il y a chez la femme comme un petit défaut, à savoir que le démarreur me paraît trop près du système d'échappement!".

618) - À peu près une heure après être arrivé dans son hôtel pour y passer la nuit, un voyageur de commerce se présente, furibard, devant le concierge :
- "Quel genre d'hôtel est-ce exactement ici?".
- "Qu'est-ce qui se passe? Quel est votre problème?".
- "Ce qui se passe? Voilà ce qui se passe dans votre cloaque: je suis monté dans ma chambre. Quand je suis rentré, il y avait un gars qui m'attendais, tenant un revolver à la main. Il me l'a braqué sur la tempe en me disant : "Mets-toi à genoux et fais-moi une pipe tout de suite, sinon il va y avoir de la cervelle partout dans cette pièce!"".
- "Oh mon Dieu, Ce n'est pas possible! Quelle horreur! Mais alors, qu'est-ce que vous avez fait?".
Et là, le voyageur de commerce se met à hurler :
- "Est-ce que tu as entendu une détonnation, connard!?".

619) - Mamy vient d'arriver à la maison de retraite et tout le monde est aux petits soins avec elle. Les infirmières la baignent, lui servent un délicieux repas et l'assoient sur un fauteuil, face à la fenêtre, donnant sur un magnifique jardin. Tout semble parfait mais, après un moment, elle commence à se pencher lentement sur la droite! Immédiatement, deux infirmières se précipitent et la remettent bien droit sur le fauteuil. Tout semble être revenu à la normale, lorsqu'au bout d'un moment, elle se penche lentement sur la gauche! Les infirmières accourent et, une fois de plus, essaient de la remettre d'aplomb. Plus tard, la famille arrive pour voir comment va mamy :
- "Tout se passe bien ici, ils sont gentils avec toi?".
- "C'est pas mal du tout, à part qu'ils ne me laissent pas péter!".

620) - Deux amis, Maurice et David, ne se sont pas vus depuis de nombreuses années. Un jour, ils se rencontrent au détour de la rue du Sentier :
- "Maurice, mon ami, c'est bien toi?".
- "David, çà fait si longtemps! Comment çà va? Les affaires çà marche?".
- "Oui, très bien. Et pour toi?".
- "Le magasin marche bien. Je suis toujours dans la confection et on attend un petit dernier, et toi?".
- "Cà va aussi. Je rentre d'Israël, avec ma femme Rachel. Les enfants vont bien aussi.".
Ils parlent pendant quelques minutes, puis, David invite son vieil ami à dîner un soir. David explique :
- "Pour venir à la maison, c'est très facile. Je suis au 17 rue Talman. A la porte, avec ton coude, tu tapes B2174, puis tu donnes un petit coup de pied dans la porte et tu entres. Tu appelles l'ascenseur en appuyant sur le bouton, avec ton coude, puis tu entres en tirant vers toi la porte, avec ton pied. Enfin tu appuies sur le cinq avec ton coude.
- "OK!".
- "Ma porte est juste en face de l'ascenseur. Tu n'auras qu'à appuyer sur la sonnette, avec ton coude, et on viendra t'ouvrir.".
- "Mais... Je ne comprends pas très bien. Pourquoi je dois donner des coups de pied dans les portes et appuyer avec mon coude?".
- "Maurice, tu ne vas pas arriver les mains vides quand même?".

621) - Trois prisonniers, un Français, un Italien et un Belge creusent à mains nues un long tunnel pour s'évader. Lorsqu'ils arrivent au bout de leurs peines, ils se rendent compte qu'ils se trouvent sur une étroite passerelle qui grince quand ils y mettent le pied. Qu'à cela ne tienne, ils attendent la nuit, que le gardien dorme pour tenter de se faire la belle. Le Français passe d'abord, la passerelle geint, le gardien se réveille, le Français fait :
- "Miaou, Miaou.".
Le gardien se recouche. C'est au tour de l'Italien. La passerelle gémit, le gardien dresse l'oreille, l'Italien fait :
- "Maôôô Maôôô.".
Et tout rentre dans l'ordre... Le Belge s'élance, la passerelle grince, le gardien se réveille de rechef et le Belge fait :
- "C'est le chat une fois.".

622) - Trois femmes meurent en même temps et se retrouvent aux portes du paradis. Saint-Pierre est là pour les accueillir :
- "Bonjour mesdames, ici au paradis nous avons seulement une règle, il ne faut jamais marcher sur un canard!".
Il fait donc entrer les trois dames au paradis. Il y a des canards partout, et il est pratiquement impossible de se déplacer sans marcher sur un canard. Les trois femmes font extrêmement attention, mais la première marche accidentellement sur un canard.
Saint-Pierre arrive aussitôt avec un homme horriblement laid, l'attache avec la femme et dit :
- "Ta punition, pour avoir marché sur un canard, sera d'être attaché à cet homme affreux pour l'éternité!".
Les deux autres femmes, ayant vu la scène, se font encore plus prudentes. Cependant, la deuxième femme marche, elle aussi, accidentellement sur un canard. De nouveau, Saint-Pierre arrive avec un homme affreusement laid, et les attache ensemble. Il dit :
- "Ta punition, pour avoir marché sur un canard, sera d'être attaché à cet homme affreux pour l'éternité!".
La troisième femme ne veut jamais avoir à se retrouver dans une position aussi horrible. Elle réussit à tenir le coup pendant plus d'un mois, lorsque, soudain, Saint-Pierre arrive avec le plus bel homme qu'elle n'a jamais vu, et les attache ensemble. Il est grand, musclé, bronzé, bref, tout simplement parfait. La femme dit alors à l'homme :
- "Je me demande bien ce que j'ai pu faire pour être attaché à vous pour l'éternité!".
Et à l'homme de rétorquer :
- "Je ne sais pas pour vous, mais moi j'ai marché sur un canard!".

623) - Anne-Marie Lizin et son chauffeur roulent dans la campagne. Soudain, une vieille vache traverse la route. Rien à faire, le chauffeur la renverse et la tue. Mémé Zinzin dit donc à son chauffeur d'aller vers la ferme et d'expliquer ce qui est arrivé. A la ferme, Anne-Marie reste dans la voiture, utilise son Gsm et son Pc portable. Une heure plus tard, le chauffeur arrive les vétements défaits, une bonne bouteille dans une main et un havane dans l'autre. Anne-Marie lui demande alors :
- "Que s'est-il passé?".
- "Oh! C'est le fermier qui m'a donné cette bouteille, sa femme qui m'a donné ce cigare, et ce sont leurs deux ravissantes jumelles qui m'ont follement fait l'amour.".
- "Mais que leur avez-vous dit?".
- "Simplement ceci: Je suis le chauffeur d'Anne-Marie Lizin et, je viens de tuer la vieille vache!".

624) - Un passager dans un taxi se penche vers l'avant pour pouvoir poser une question au chauffeur, lui touche l'épaule doucement pour attirer son attention. Le chauffeur pousse un cri, perd le controle du véhicule, évite un autobus de justesse, monte sur le trottoir et s'arrête à quelques mètres de la vitrine d'un magasin! Pendant quelques instants, c'est le silence, puis, le chauffeur déclare, d'une voix tremblante :
- "Je regrette, mais vous m'avez vraiment fait peur!".
Le passager s'excuse, lui disant qu'il ne pensait pas qu'un simple toucher sur l'épaule pourrait l'apeurer autant. Et au chaufeur de lui répondre :
- "Ne vous excusez pas, c'est entièrement de ma faute. C'est ma première journée de conduite de taxi. Ces vingt-cinq dernières années, je conduisais un corbillard...".

625) - Un homme lit le journal et dit à son épouse :
- "Savais-tu que les femmes utilisent trente mille mots par jour contre quinze mille pour les hommes?".
- "C'est facile à expliquer, il faut toujours répéter deux fois la même chose aux hommes.".
L'homme se retourne vers celle-ci et dit :
- "Quoi?".

626) - Au temps des Goulag, trois russes se présentent à la prison :

  • Le premier est en retard de vingt minutes, on l'accuse de sabotage;
  • Le second a cinq minutes d'avance, on l'accuse d'espionnage au profit de l'ouest;
  • Le troisième est à l'heure, on l'accuse d'avoir acheté une montre de contrebande occidentale.

627) - Comment un homme remarque-t-il la disparition de sa femme?
- Au niveau sexe, pas de  changement, mais la vaisselle s'empile...

628) - Quel type de nourriture réduit l'activité sexuelle des femmes de quatre-vingt-dix pourcent?
- Le gateau de mariage...

629) - Quelle est la différence entre une portugaise et une otarie?
- L'une est poilue, a de la moustache, le ventre graisseux et  sent terriblement le poisson; l'autre est un  mammifère marin...

630) - Comment congèle-t-on la morue?
- En tirant toutes les  couvertures à soi...

631) - Comment réparer la montre d'une femme?
- Pourquoi la réparer? Il y a une horloge sur le four, non?

632) - Une femme à son mari :
- "As-tu déjà regardé une femme depuis notre mariage, en te disant que ce serait bien d'être de nouveau célibataire?".
- "Oui, toi, tous les matins!".

633) - Les hommes ont deux cerveaux :
- Un petit et un gland...

634) - Un couple et leurs deux enfants dînent; la fille adolescente demande à sa maman :
- "Maman, combien de types de pénis existe-t-il?".
La mère, surprise, répond, regardant le mari (dans la cinquantaine) :
- "Hé bien, heu... Ma fille, chez l'homme, ça passe toujours par trois phases :

  • À vingt ans, le pénis de l'homme en érection est dur comme un chêne;
  • Entre trente et quarante ans, c'est comme le bambou, flexible mais sûr;
  • À cinquante, il devient un sapin de Noël.".
Le Père interroge alors :
- "Un sapin de Noël?!".
Et à la mère de rétorquer :
- "Oui, tout sec, avec des boules qui pendouillent pour la décoration.".
Sur ce, le fils demande à son père :
- "Et les seins des femmes, papa, combien de types en existe-t-il?".
Le père, déjà fâché, répond :
- "Hé bien, mon fils, il en existe également trois types:
  • À vingt ans, les seins d'une femme sont comme des melons, bien ronds et Bien fermes;
  • Entre trente et quarante, ils sont comme des poires, encore agréables même si leur forme laisse à désirer;
  • Après cinquante ans, ils deviennent comme des oignons.".
La Mère, surprise, interroge alors :
- "Des oignons?!".
Et au père de dire :
- "Oui, tu les regardes et tu pleures...".

635) - ******* Blauge antérieure aux élections présidentielles françaises ******* :
Le premier ministre, Dominique de Villepin, le ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, et le député U.M.P Eric Raoult, survolent la France dans un Djumbo Jet du Glam. Villepin se tourne vers le p'tit Nico, et dit, en faisant del'esbroufe :
- "Tu  sais, je pourrais jeter un billet de 500 euros par la fenêtre et rendre quelqu'un très heureux.".
Nico réplique :
- "Eh bien, je pourrais jeter dix billets de cinquante euros par la fenêtre et rendre dix personnes heureuses.".
Pour ne pas être en reste, Eric dit :
- "Je pourrais jeter cent billets de cinq euros par la fenêtre et faire cent heureux!".
Le pilote soupire, puis, dit à son co-pilote :
- "Non mais, t'entends cette bande d'arrogants à l'arrière? Ils ne se rendent même pas compte que je pourrais jeter trois crétins par la fenêtre et rendre des millions de gens heureux!".

636) - Les pieds regardent vers le haut et voient le pénis qui les regarde. Ceux-ci lui demandent alors :
- "Salut! Est-ce que çà marche pour toi?".
- "Bof... Toujours pendu la tête vers le bas! Et vous, vous êtes bien traités?".
- "Super! Dès le matin, pour que nous n'ayons pas froid, il nous enfile des chaussons. Lorsqu'il se douche, il prend soin de bien nettoyer entre nos orteils, il nous sèche soigneusement, nous talque, puis, nous protège tous les jours avec des chaussettes qui sentent bon le propre, nous range dans de belles chaussures en cuir. Bref, nous vivons dans le luxe. Le soir, lorsque nous sommes fatigués et endoloris, il nous trempe dans de l'eau bien chaude puis nous masse longuement avec de la crème apaisante, puis, nous laisse nous reposer toute la nuit. Enfin, comme tu le vois, c'est le pied pour nous ! Et toi, comment te traite-t-il?".
- "Il vous fait tout çà à vous ??? ... Parce qu'avec moi, c'est un vrai salopard !!! A peine réveillé, il me tripote et me secoue dans tous les sens, en me disant que çà suffit, que je me tienne tranquille. Alors, j'obéis... Et, pour me remercier, il m'enferme dans un caleçon étroit, un coup à droite, un coup à gauche, un coup la tête en l'air, un autre la tête en bas... Enfin, çà me fiche un de ces mal de crane que je ne vous raconte pas !!! Par contre, le soir, il exige que je sois impeccable, bien au garde à vous, bien droit. Imaginez-vous deux heures comme çà, raide comme un piquet, alors qu'on vous a si mal traité toute la journée; il ne le mérite pas !!! Et puis, le pire, c'est son indécision lorsqu'on va à la grotte...".
- "Son indécision?".
- "Oui, son indécision! répond le pénis. Il me fait rentrer de force dans une grotte dans laquelle j'ai à peine la place pour moi, et c'est là que çà commence : il rentre, il sort, il rerentre, ressort...".
- "Et alors?".
- "Et alors ??? Et bien au bout d'un moment, j'en attrape le mal de mer, je vomis, et je tombe dans les pommes!!!".

637) - Premier jour d'école dans une classe américaine.
L'institutrice présente à la classe un nouvel élève: Sakiro Suzuki.
L'heure commence. L'institutrice annonce :
- "Bon, voyons qui maîtrise l'histoire de la culture américaine? Qui a dit: "Donnez-moi la liberté ou la mort."?'.
Pas un murmure dans la salle... Suzuki lève la main :
- "Patrick Henry, 1775, à Philadelphia.".
- "Très bien Suzuki! Et qui a dit: "L'Etat est le peuple, le peuple ne peut pas sombrer!"?".
- "Abraham Lincoln, 1863 à Washington.".
L'institutrice regarde les élèves et dit :
- "Honte à vous! Suzuki est Japonais et il connaît l'histoire américaine mieux que vous!".
On entend alors une petite voix au fond de la classe qui dit :
- "Allez tous vous faire fouttre, connards de Japonais!".
- "Qui a dit çà?", s'insurge l'institutrice...
Suzuki lève la main et, sans attendre, dit :
- "Général Mc Arthur, 1942, au Canal de Panama et Lee Iacocca, 1982, lors de l'assemblée générale de General Motors.".
Dans la classe, plongée dans le silence, l'on entend un discret: -
- "Y'm'fait vomir.".
L'institutrice de hurler :
- "Qui a dit çà?".
Et Suzuki de répondre :
- "George Bush Senior, au premier Ministre Tanaka, pendant un dîner officiel, à Tokyo, en 1991.".
L'un des élèves se lève alors et crie :
- "Pomp'moi l'gland! ".
Et Suzuki, sans sourciller, répond :
- "Bill Clinton à Monica Lewinsky, 1997 dans la salle ovale de la Maison Blanche, à Washington.".
La salle tombe littéralement dans l'hystérie, l'institutrice perd connaissance, la porte s'ouvre et le directeur de l'école apparaît :
- "Merde, j'ai encore jamais vu un bordel pareil!".
Et Suzuki de dire :
- "Jacques Chirac, en ouvrant le dossier "C.P.E.".

638) - Les cinq préceptes de la sagesse chinoise, destinés aux femmes :

  • 1. Il est important de trouver un homme qui t'aide dans les tâches ménagères et travaux pénibles, qui ait un bon emploi;
  • 2. Il est important de trouver un homme d'esprit, ayant beaucoup d'humour, qui te fasse rire;
  • 3. Il est important que tu trouves un homme sur qui tu puisses compter, en qui tu aies confiance et qui ne te mente jamais;
  • 4. Il est important de trouver un homme qui soit bon au lit, qui aime te faire l'amour;
  • 5. Il est important que ces quatre hommes ne se connaissent pas...

639) - Deux gars discutent; l'un d'entre eux dit à l'autre :
- "Si la fin du monde arrivait dans les quinze minutes, qu'est-ce que tu ferais?".
- "Moi? Je baiserai tout ce qui bouge! Et toi?".
- "Moi, je ne bougerai pas...".

640) - Comment appelle-t-on un portugais qui ment?
- Un Mentos...

641) - Pourquoi n'y a-t-il pas de piscine à Cuba? :
- Parce que tous ceux qui savent nager sont partis en Floride...

642) - Pourquoi, généralement, la femme porte-t-elle une robe blanche lors de son mariage?
- Pour être assortie au lave-vaisselle et à la machine à laver...

643) - Un sanglier rencontre un cochon, le regarde et lui dit :
- "Ben toi, tu dois en baver avec ta chimio...".

644) - Tony Blair (B.), Vladimir Poutine (P.) et Jacques Chirac (C.) sont devant un tableau d'Adam et Eve :
B. - "Regardez leur réserve, leur calme... Ils doivent etre anglais.". "
C. - "Regardez comme ils sont beaux et impudiques. A mon avis, ils sont français.".
P. - "Mais non! Regardez mieux : ils n'ont pas de vêtements, pas de  maison, seulement une pomme à manger, et on leur dit que c'est le paradis! Ils sont russes!".

645) - Un couple part aux Etâts-Unis avec sa chauve-souris et son putois. L'homme lance à sa femme :
- "La chauve-souris, je la planque sur mon T-shirt, les americains croiront que c'est un T-shirt de Batman. Et le putois? On va le mettre dans ta culotte.".
- "Mais tu n'y penses pas! Et l'odeur?".
- "Ben, tant pis, s'il meurt, il meurt...".

646) - Quel est le sport préféré de Monica Lewinsky? :
- Le ski nautique.
Pourquoi?
- Parce qu'elle a les jambes écartées, qu'elle est toujours mouillée et qu'elle se fait tirer par une grosse vedette...

647) - Que faire si un pitt-bull se branle sur votre jambe? :
- Simuler l'orgasme....

648) - Une femme dit à son mari :
- "Oh dis-donc chéri, cet après-midi il est arrivé quelque chose d'incroyable: la grosse pendule du salon est tombée par terre. Un peu plus tôt et maman l'aurait reçue sur la tête!".
Et au mari de rétorquer :
- "Cette horloge a toujours eu du retard... Comme c'est dommage...".

649) - Deux gonzesses, Lucette et Paulette, sortent d'un bar, complètement bourrées, par un soir de pleine lune. Paulette dit :
- "Hé Lucette, hé, j'ai tellement envie de pisser... Je sens presque le goût dis-donc!".
- "T'as qu'à aller faire dans cette petite crique là-bas.".
Paulette s'en va éliminer son trop plein de liquide, baisse sonpantalon, s'accroupit et laisse son sphincter prendre un moment de repos. Puis, regardant sous elle, dit à sa copine :
- "Hé Lucette... J'suis en train d'pisser dans un canoé!".
Et Lucette de répondre :
- "Mais non, t'es conne... C'est ton reflet!".

650) - Un vieux couple fête ses noces d'or. Ils ont décidé de refaire le même voyage qu'au lendemain de leur mariage, de prendre le même train, de descendre dans le même hôtel, pour retrouver de merveilleux souvenirs... Au retour, un ami demande au mari comment les choses se sont passées. Le bonhomme lui répond tristement :
- "Tout s'est passé exactement de la même manière, sauf que cette fois-ci, c'est moi qui suis allé pleurer dans la salle de bain...".

Merci à Isabelle, Caroline, Fabienne, Leïla, Olivia, Laetitia, Sandrine, Sophie, Arnaud, Maxime, Christophe, Serge, Éric, Johnny, Daniel, Dany, Michel et les autres de m'avoir envoyé toutes ces superbes blagues par E-Mail...

Copyright (©) Stéphane VINCENT 2006-2099 Monochrome Web - Tous Droits Réservés